Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

50 (O DOS BALLENAS SE ENCUENTRAN EN LA PLAYA)

Un film de Jorge Cuchí

Un jeu malsain traité avec un split-screen fort à propos

Le jeune Felix met le feu à une voiture. Il se filme devant celle-ci et envoie la vidéo via Watsapp. Son défi est réalisé. Il reçoit alors le défi suivant, numéro 45 : rencontrer un autre joueur. Il fait alors la connaissance d’Elisa, qui en est au même stade que lui. Ils tenteront par la suite de réaliser les autres défis ensemble, avec en ligne de mire l’ultime, le numéro 50, visant à se donner la mort…

50 (o dos ballenas se encuentran en la playa)

Le jeu dénommé « défi de la baleine bleue » (The Blue Whale Challenge) est apparemment un phénomène connu en Russie depuis 2016. Jorge Cuchí en a tiré un scénario plutôt efficace, qui ménage certains rebondissements et met en avant l’aspect morbide de la démarche, les joueurs n’ayant vraisemblablement rien à perdre et finalement peu de considération pour la vie. Passant régulièrement en split-screen (séparation verticale de l’écran en deux, montrant deux actions différentes), le récit met en parallèle les agissements de Félix et Elisa, l’écran redevenant unique lorsqu’ils sont notamment ensemble. Le principe est plutôt efficace et permet de mettre le spectateur en positon de confident, les plus attentifs pouvant déjà déceler dès le début les prémisses du twist final.

Montrant la disparité et l’escalade dans les défis (équilibre au bord du vide, passer un jour sans parler...), le film prend aussi le temps de décrire sobrement le contexte familial ou scolaire de chacun. Mais il faut avouer que c’est dans sa conclusion, en plusieurs étapes, que toute l’absence de perspectives et de croyance en la société de la part de ces jeunes finit par faire froid dans le dos. Entre questionnaire sur l’instabilité (effarant mais réel...) et représentation semi cauchemardesque de l’au-delà avec les fameuses « baleines » du titre, ce film mexicain délivre une certaine amertume qui reste en mémoire.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire