Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

NEWS

Festival

Festival de Venise 2022 : humour très très noir pour "The banshees of Inisherin"

9 septembre 2022
Festival de Venise 2022 Impression 13 The banshees of Inisherin

Compétition
THE BANSHEES OF INISHERIN
de Martin McDonagh
avec Colin Farrell, Brendan Gleeson, Kerry Condon, Barry Keoghan...

Notre première impression sur le film :

Auteur du formidable "Bons baisers de Bruges", Martin McDonagh retrouve ici les deux interprètes de ce film culte, Brendan Gleeson et Colin Farrell, dans une comédie dramatique toute aussi noire, même s’il n’est pas question ici de gangsters, mais d’habitants d’une petite île au large de l’Irlande. Colin Farrell interprète Padriac, habitué à passer chaque jour à 14h chercher son ami Colm, incarné par Brendan Gleeson, pour se rendre ensemble au pub du village. Mais un beau jour, Colm, pourtant présent chez lui, ne répond pas. Semblant l’éviter, il lui avoue par la suite qu’en réalité il ne souhaite plus le voir. Récit d’abandon qui résonne comme une plaisanterie surréaliste au début, le récit va ensuite faire le balancier entre comédie et drame, l’insistance de Padriac entraînant des réactions de plus en plus extrêmes de la part de Colm.

Centré bien entendu sur l’amitié, c’est certainement dans la nature solitaire des banshees, ces femmes annonciatrices de mort du folklore irlandais, parfois traduites en « bannies », et le caractère isolé de l'île, qu’il faut chercher une partie de la signification de cette histoire improbable qui provoque quelques sidérations et n'est pas sans relever de la parabole sur la séparation des deux Irlande, pour des raisons devenues finalement abstraites et absurdes. Les exclus de la société n'ont-ils droit qu'à des discussions banales ? Les idiots, malgré leur bonne volonté, peuvent-ils maintenir une amitié sur la durée ou prétendre à l'amour ? L’amitié en elle-même peut-elle se détacher d'aspirations intellectuelles ou de réelles affinités ? Ces choses là ne peuvent-elles être trouvées qu’en partant vers des lieux plus peuplés ? En choisissant délibérément un humour très très noir, Martin McDonagh enchante par la profondeur de ses personnages, une approche sensible des êtres humains qui cherchent ici leur place, et la parabole politique qui trouve aussi un double sens face au Brexit, ceci tout en réservant nombre de rebondissements. Un autre candidat sérieux, sans doute, pour le Prix du meilleur scénario.

Voir la bande annonce du film "The banshees of Inisherin" (vo anglais) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :