Bannière Festival de San Sebastian 2021

NEWS

Festival

Festival de Venise 2021 : l’attendu "Dune" de Denis Villeneuve marque le début d’une grande saga

5 septembre 2021
Festival de Venise 2021 impression 07 Dune partie 1
© Warner Bros. France

Hors compétition
DUNE
de Denis Villeneuve
avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Jason Momoa, Stellan Skarsgård, Stephen Henderson, Josh Brolin, Javier Bardem, Zendaya...

Notre première impression sur le film :

Dire que le nouveau film de Denis Villeneuve, déjà venu à Venise avec "Incendies" et "Premier Contact", était attendu est un doux euphémisme. Les organisateurs ne s'y sont d’ailleurs pas trompé en programmant en plus des deux projections de presse, de la projection officielle, et des séances de rattrapage, une séance de minuit qui a fait salle comble en Palabiennale. Cette première partie d’une déjà adaptée par David Lynch en 1984, marque d’ores et déjà le début d’une grande saga dans laquelle d'impressionnants décors en images de synthèse magnifient les immenses déserts de la planète Arrakis et la guerre qui ne manquera pas d’éclater entre la maison Atréides et les Harkonnens.

Les fans du livre de science-fiction signé Frank Herbert (publié en 1965) ne devraient donc pas être déçus, le film rendant hommage et à la fois au caractère foisonnant du roman, et à la richesse de décors que chacun pouvait s’imaginer la lecture. Le scénario allie noirceur des mouvements tactiques et des jeux de pouvoirs à la prophétie autour d’un être libérateur. Présentant certes de manière sommaire chacun des peuples en présence, on admettra donc que pour l’instant les personnages n’aient pas une énorme épaisseur. Mais la mise en place, constituée de synthèses efficaces qui permettent d’emblée la compréhension d’un contexte relativement touffu. Un film qui, avec les techniques d’aujourd’hui, a rendu enfin palpables à l'image un grand nombre de détails que l’on vous laissera découvrir. Et si on disait déjà vivement la suite ?

Voir la bande-annonce du film "Dune - partie 1" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :