NEWS

Festival

Festival d’Annecy 2021 : "Flee", véritable coup de poing en plein cœur

19 juin 2021
Festival d'Annecy 2021 pronostics pour le palmarès Flee
© Sun Creature - Final Cut for real - Vivement Lundi ! - Mer Films

Compétition officielle
FLEE
documentaire
de Jonas Poher Rasmussen

Notre première impression sur le film :

Dernier film de la compétition officielle, "Flee", sélectionné Cannes 2020 mais quasiment non montré jusque là (il a cependant déjà été récompensé à Sundance en 2021), est un documentaire, reconstituant aussi bien les interviews avec son protagoniste, des conversations avec le réalisateur, que les moments clés de son exil forcé, menant à l’éparpillement de sa famille dans toute l’Europe. Amin, lui, se remémore des bribes de son enfance, l’emprisonnement de son père, disparu peu après, sous le régime communiste, puis la guerre civile et l’arrivée des moudjahidines qui força le reste de sa famille à s’enfuir. C’est ainsi à la fois une fratrie qui est décrite, mais aussi au second plan les mensonges obligés, pour sauver sa peau.

C’est autour de cette thématique du secret et de la culpabilité que se révèle toute la puissance de ce formidable long métrage d’animation, faisant résonner le statut de réfugié d'Amin avec sa nature d’homosexuel, et toutes les craintes qui vont avec, comme l’incapacité à faire confiance. L’animation traditionnelle est remarquable d’élégance, parfaitement accompagnée par la musique de Uno Helmerson, primée hier, variant de lyrique à anxiogène. De plus, les passages en Noir, gris et blanc viennent appuyer les moments les plus forts, souvenirs à moitié effacés ou trop durs pour être montrés, où les hommes ne sont plus que des silhouettes, ou pire, des ombres. Un film qui trouve dans la noirceur de l’humanité une immense force de vie. Inoubliable.

Voir la bande annonce de "Flee" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :