Bannière Festival de San Sebastian 2021

DOSSIERTest DVD

Test DVD - BELLE ÉPINE

Date de sortie : 4 mai 2011

Prudence a 17 ans. Endeuillée par la disparition de sa mère, elle se laisse entraîner sur le circuit de Rungis, où elle rencontre de jeunes motards, source relative de réconfort...

TEST DU DVD

Insertion de la galette, logo Pyramide Video, fond d’écran fixe en guise de menu… On peut dire que l’éditeur sait faire dans la sobriété. Tellement sobre d’ailleurs, qu’il a la délicatesse (devenant de plus en plus rare d’ailleurs de nos jours) d’éviter de nous asséner d’une ribambelle de bande annonces venant parasiter nos attentes lorsque l’on insère un dvd dans un lecteur. Pyramide nous laisse le choix de visionner les bandes-annonces des prestigieux films de son catalogue (tous sélectionnés dans les gros festivals internationaux) à loisir après la vision de "Belle Épine".

IMAGE ET SON

L’avantage lorsqu’on ne s’encombre pas de bonus, c’est que ça laisse de la place pour l’encodage vidéo et audio. Là, l’éditeur ne s’est pas raté et propose un master très fin, affichant une image très nette même sur les téléviseurs de plus de quarante pouces. L’audio n’est pas non plus en reste même si il est regrettable de constater un déséquilibre notable entre le mixage des voix et de la musique et effets sonore. N’ayant pas vu le film en salle, je ne saurais dire si cela est dû au master ou à une volonté quelconque de la réalisatrice mais cette disparité des volumes est aussi audible sur les bandes annonces additionnelles du DVD.

BONUS

Sobre, l’éditeur l’est aussi dans les bonus car il n’y aura que les bandes annonces pour ce qui est du visuel. C’est l’audio qui a la part belle dans cette édition du film de Rebecca Zlotowski, car la bande originale du film est fournie avec le DVD.

La bande originale
Composée par Rob, la bande originale de "Belle Épine" reflète très bien la déchéance de l’héroïne paumée jouée par Léa Seydoux. Ambiance rock n’roll dépressif, pour la plupart des morceaux, le premier est parfait pour tourner en boucle sur une longue virée seul, en route de campagne brute et désertique. On pourra regretter que les morceaux soient tous très court et il semble que seules les parties utilisées dans le long métrage soient présentes. Il aurait été agréable d’entendre des variantes de la boucle composée pour le film sur des morceaux de trois à quatre minutes. Au final, le CD de 11 titres dure 25 minutes et l’on se ne peut s’empêcher de penser que certains titres auraient bénéficié à êtres rallongés comme "Cheyenne", "Motors" ou "Belle Epine Limited".

Alexandre Romanazzi Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT