Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

DOSSIERTest DVD

Test DVD - 28 SEMAINES PLUS TARD

Date de sortie : 19 mars 2008

Alors que le virus semble avoir été éradiqué, le repeuplement de l'Angleterre peut débuter. À commencer par un quartier de Londres, où Don, l'un des rares survivants non contaminés, n'ayant pu sauver sa femme, attend ses enfants, partis en vacances à l'étranger juste avant le début de l'épidémie...

Test DVD

"28 semaines plus tard" passe sans souci le test du DVD : le film de Juan Carlos Fresnadillo est toujours aussi efficace sur petit écran qu’il l’était sur un grand. Ni la photographie, magnifique, d'Enrique Chediak, ni la musique envoûtante de John Murphy, n’ont perdu leur effet lors du transfert sur galette ; revoir cette suite assis chez soi, dans son canapé, la gonfle même d’un intérêt nouveau, tant narration et mise en scène concourent ici pour faire d’une histoire de contamination un véritable parcours ludique. Pour un peu, il manquerait juste la manette pour diriger soi-même les protagonistes !

Ce parcours ludique est agrémenté de quelques bonus bienvenus, bien que peu originaux. Le « making-of », dont l’avantage certain est d’être bref (13 minutes) se contente de décliner les informations essentielles sur la genèse du film : choix du réalisateur, précédentes idées de scénarios, casting, notes d’intention, travail de l’équipe technique… Le commentaire audio, narré par Juan Carlos Fresnadillo et son collègue et ami Enrique Lopez-Lavigne (producteur et co-scénariste), permet au cinéphile curieux de développer certains thèmes à peine effleurés dans le making-of : en particulier ces deux voies parallèles du film que sont la contamination par le virus et la question de la survie, sensibles dès la première séquence autour du repas. Leurs commentaires et analyses éclairés, entrecoupés de descriptions techniques, révèlent les dessous de cette aventure angoissante qu’est "28 semaines plus tard".

En marge, quatre documentaires tentent d’explorer des aspects nouveaux de l’univers du film :
« Infectés » se concentre sur les contaminés, créatures mi-hommes mi-animales qui courent et grognent sans honte. Une troupe d’acteurs fut engagée, et entraînée par un chorégraphe, pour incarner aux mieux ces malades cannibales ; on sourit en les voyant discuter et se promener sur le plateau entre les prises, couverts de faux sang et les yeux embués de pénétrantes lentilles rouges !
« Entrer dans l’action » a pour principal intérêt de nous montrer des extraits, rares, de Danny Boyle au travail avec la seconde équipe ; filiation évidente avec le premier opus (on retrouve plusieurs noms de techniciens au casting des deux films : le producteur Andrew Macdonald, le compositeur John Murphy) et avec tout le cinéma britannique déjanté incarné par Boyle et Robert Carlyle.
« 28 semaines plus tard, étape 1 : développement » et « 28 semaines plus tard, étape 2 : décimation » sont deux courts épisodes animés inspirés du film "28 semaines plus tard". On y découvre, dans le premier, les origines biologiques du fameux virus et, dans le second, un survivant particulièrement rancunier.

En résumé, peu de bonus dans cette édition de "28 semaines plus tard", mais des suppléments indispensables au cinéphile curieux !

Éditeur : Fox

Bonus :
- Commentaires de Juan Carlos Fresnadillo et Enrique Lopez-Lavigne
- Scènes inédites commentées
- Making-of
- 4 documentaires inédits
- Bande-annonce

Eric Nuevo Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT