Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

DOSSIERSéries TV

Critique Série : SEX AND THE CITY

Série créée par Darren Star
Avec Sarah Jessica Parker, Kristin Davis, Cynthia Nixon, Kim Cattrall, Chris Noth, Willie Garson…

Première diffusion en France : 1999 sur Téva
Format : 30 minutes en moyenne par épisode (94 épisodes répartis sur 6 saisons)
Site officiel : HBO

Synopsis

"Sex and the City" est une série culte comme on les aime tant. Culte pour plusieurs raisons : le sujet des relations amoureuses - un vaste sujet qui pourrait nous tenir éveillés des heures durant, chacun allant de sa petite anecdote -, l’aspect contemporain dont le sujet est traité, jamais de manière vulgaire, mais aussi de son sens des tendance.
On pourrait presque dire que ces chroniques sont l’illustration du célèbre best-seller : les hommes viennent de mars et les femmes viennent de venus. C’est par les yeux de 4 femmes, ayant chacune une opinion sur l’amour et ce qu’elles en attendent que nous voyons un côté de Manhattan encore inconnu.

Critique : Sex and the City, ou la complexité des relations hommes-femmes à Manhattan

Est-il encore nécessaire de présenter : Carrie Bradshaw, la journaliste qui écrit une chronique, "Sex and the City", pour le "New Yorker" ; elle est l’artiste de la bande, menant une vie de bohème guidée par sa dépendance aux fringues de couturier. Miranda Hobbes, l’avocate, affaire d’affaires pressée qui n’accordent que peu de temps a ses conquêtes et qui préfèrent se jeter a corps perdu dans son boulot que de s’emm***er la vie avec un homme (bien entendu du à une énorme déception amoureuse). Charlotte York, l’éternel romantique et naïve protestante qui croit encore au conte de fées, persuadée de rencontrer un jour son prince charmant, et qui travaille dans une galerie d’art. Et enfin, Samantha Jones, une quarantenaire à la sexualité plus qu’active, qui ne tient à s’attacher à aucun homme de peur de perdre tout contrôle, et directrice de sa propre agence de relation publique.

Le sujet de la série on l’aura compris est universel, et les personnages assez différent pour que l’on puisse s’attacher à au moins l’un d’eux. Pour virevolter autour de ces 4 naïades, une pléiade d’hommes, dont quelques incontournables, en commençant par Big (dont le véritable prénom est révélé dans le dernier épisode de la série !), le grand amour de Carrie, un homme d’affaires pressé, assez négligent, le salaud de base auquel on s’attache, tout simplement parce que l’on aime ce danger. Il y aura aussi Aidan, le beau gosse, artiste, gentil, adorable, mais qui ne sera pas faire assez rêver Carrie, malgré des efforts démesurés. Dans la vie de Miranda, il y a Steve, dont elle aura un enfant, le mec gentil qui saura la raisonnée et lui faire apprécier les vrais valeurs de la vie. Charlotte se mariera avec ?? (Kyle MacLachlan ??) puis se convertira au judaïsme pour pouvoir s’unir à Harry, un avocat dont les qualités sont cachées derrière un physique peu alléchant. Et Samantha Jones, la femme la plus indépendante tentera d’avoir une relation avec un ?? Richard, mais finira par accepter un homme dans sa vie, un mec qui s’occupe d’elle et la respecte pour ce qu’elle est : une femme fragile.

Comment parler de "Sex and the City", sans parler de l’énorme impact qu’a eu cette série sur la mode. En effet, Sarah Jessica Parker est devenu une icône de mode, une prêtresse de la couture. A chaque épisode, on se demande ce qu’elle va porter pour se ruer à notre tour dans les boutiques comme Colette. Aujourd’hui, Manolo Blahnik est sur toutes les lèvres en matière de chaussants, Chanel fut sublimé, et bien d’autres. On peut remercier les stylistes qui ont travaillés sur la série pour avoir relancer l’engouement pour les marques de couture française. Toutes les tenues de Carrie sont décryptées sur le site officiel de la série.

On peut simplement regretter le manque de bonus dans les coffrets de DVD, peut être par manque de temps ou simplement pour laisser la série et ses mystères dans le secret. On espère également que les producteurs et les acteurs refuseront le projet de long métrage qui entoure cette série.
En effet les meilleures choses ont une fin… et "Sex and the City" verra la sienne à la fin de la saison 6.
Une série récompensée par de nombreuses récompenses ne peut pas être foncièrement mauvaise. Parmi ces récompenses :
• un Primetime Emmy awards pour outstanding directing for a comedy series en 2002
• un Primetime Emmy awards pour outstanding casting for a comedy series en 2002
• un Primetime Emmy awards pour outstanding costume for a series en 2002
• un Golden Globe pour best television series en 2002
• unGolden Globe pour best performance by an actress in a television show pour Sarah Jessica Parker en 2002
• un Emmy Award pour outstanding casting for a comedy series en 2003,
• un Golden Globe pour Kim Cattrall, best performance by an actress in a supporting role in a series en 2003

Bien que bénéficiant principalement d’un auditoire féminin, invitons ces messieurs à regarder et s’imprégner de ce que pense les femmes d’eux. Ce petit cours gratuit de relation hommes-femmes redonnera peut-être confiance à certains d’entre eux !

À voir, revoir, re-revoir à l’infini.

Véronique Lopes Envoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT