Banniere-Berlinale-2019

YARDIE

Un film de Idris Elba

Parcours de dealer

Dans les années 80, D (Dennis), livreur de cocaïne devant rapporter un kilo de marchandise de la Jamaïque à Londres, décide de vendre celle-ci pour son compte...

Débutant par un ensemble de scènes ancrées dans les années 70, "Yardie", pose dès le départ le contexte de violence dans lequel le personnage principal a grandi en Jamaïque, pour se retrouver comme livreur de cocaïne pour un boss qui dirige en fait… une maison de disques. Envoyé à Londres dix ans après la mort de son frère, en 1983, il va en profiter pour se faire la malle avec la marchandise et tenter de se dessiner un autre destin.

Première réalisation de l’acteur Idris Elba (Black Panther), passée par la section Panorama du Festival de Berlin 2018, "Yardie" (du nom donné aux habitants de Kingston Town) s’avère très illustratif et platement linéaire. Malgré une reconstitution très colorée de la Jamaïque et quelques rebondissements, le film tient le spectateur en dehors de la tension subie par un héros pourtant en danger et multiplie les personnages inutiles. On aurait aimé que le scénario creuse plus ce qui était une bonne idée : la reproduction potentielle d’une guerre fratricide vécue en Jamaïque dans le Londres des années 80.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire