LA VIE DE DAVID GALE

Un film de Alan Parker

Plaidoyer contre la peine de mort

Le professeur et docteur David Gale (Kevin Spacey) militent contre la peine de mort au Texas. Il se retrouve accusé du viol et du meurtre de son amie activiste Constance Harraway. Il est condamné à mort et accorde une interview à la journaliste Bistey Boon (Kate Winslet) à quelque jours de son exécution. Alors commence un contre la montre pour découvrir la vérité des faits et lui éviter la peine capitale…

Le nouveau film d'Alan Parker traite des combats contre l'Etat ou la justice, et à pour objectif de faire ouvrir les yeux au spectateur face à certaines injustices comme dans " Midnight express ", du même auteur. Celui-ci aussi a une fin qui laisse sans voix.

Malgré des débuts difficiles, le scénario se met finalement en place, accélérant la cadence entre les faits et les rebondissements, tenant ainsi en haleine un spectateur immergé dans une musique envoûtante. La pression monte progressivement et le combat, le contre la montre devient haletant principalement grâce au jeu des comédiens.

Avec une journaliste au départ non convaincue de l'innocence de David Gale et qui devient peu à peu la clé de la vie d'un Kevin Spacey dans le couloir de la mort, le film flirte avec la propagande contre les " injustices ", et n'est finalement qu'un film dramatique de plus sur les américains et leur système judiciaire quelque peu défaillant. Un petit regret toutefois pour les 5 minutes en trop, qui, évitées, auraient laissé au spectateur une fin plus ouverte…

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire