Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

VERONICA GUERIN

Un film de Joel Schumacher

Une destinée frappante pour un film classique

Veronica Guerin est journaliste dans un quotidien de Dublin. Connue pour ses révélations sensationnelles, elle est assez mal vue des gens de la profession. En s'attaquant au problème de la drogue dans les quartiers défavorisés de la capitale Irlandaise, elle va s'engager dans une dangereuse direction et se faire nombre d'ennemis parmi les dealers et autres barons de la pègre...

Le nouveau film de Joel Schumacher (qui fait décidément dans la qualité cette année, après Phone Game) est une classique mais efficace chronique de la mort annoncée d'une journaliste aussi courageuse qu'apparemment inconsciente. A cette candeur, Cate Blanchett donne corps (et âme) dans l'un des plus beaux rôles de sa carrière. Une certaine académie devrait ne pas être insensible à ses prétentions, à son assurance et aux nombreux coups qu'elle encaisse, toujours avec tenue.

Quelques scènes chocs font ici office de moments forts. Chacune des agressions dont est victime la journaliste meurtri un peu au passage le spectateur avide de justice. Mais les effets parfois appuyés, qu'ils soient musicaux ou simplement liés aux prises de vue -la scène de l'assassinat, au rythme s'accélérant, et la mort entièrement vue de dessus - donnent à cette chronique la passion qui semble globalement lui manquer pour en faire un grand film. L'émotion est donc au rendez-vous, mais on est loin d'un " Au nom du père " ou d'un " My left Foot ", histoires fortes venues des mêmes contrées.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire