Banniere_11_films_de_separation_Saint_Valentin

UNE ANNÉE DIFFICILE

Profiteurs

Albert et Bruno, tous deux surendettés, se rencontrent lors du rassemblement d’un groupe visant à les aider à sortir de cette situation. Ils découvrent un moyen de manger et boire à l’œil, en s’incrustant dans une réunion d’association de militants écolos. Mais ils se font embarquer dans le mouvement, au départ sans grande conviction…

Une année difficile film movie

Le tandem Toleldo/Nakache ("Intouchables", "Le Sens de la fête") tente un film choral sur la mouvance militante écologiste. Ils profitent du tempérament de meneurs de leurs deux acteurs vedettes, Pio Marmaï et Jonathan Cohen, pour donner du punch à leur comédie. La confrontation des deux compères qui profitent du système pour sortir leurs têtes des factures impayées, fait un parfait contrepoids avec le personnage de Noémie Merlant, tout calme et posé. Et cela donne l'ambiance du film avec son alternance de moments calmes et mouvementés.

On sera de plus ravi de voir Mathieu Amalric en tuteur d’association aidant les surendettés. Côté scénario, la branche écolo militante en prend pour son grade tout au long d’un film jalonné de situations loufoques. La mise en scène marie ainsi agréablement les instants de militantisme et de relationnel, tentant de souligner les absurdités de nombreux mouvements militants et le problème des gens surendettés. Le spectateur, lui, sera particulièrement enchanté par la scène de la bonbonnière aux billets, qui s’avère pleine de bon sens. Une comédie, certes pas à la hauteur des précédentes œuvres du tandem et qui affiche quelques baisses de régime, mais qui constitue tout de même un réel bon moment.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire