Bannière Festival de San Sebastian 2021

UN TRIOMPHE

Un film de Emmanuel Courcol

Une aventure humaine hors normes, tirée d’un fait divers

Étienne, acteur peu demandé, accepte de remplacer un de ses amis metteur en scène, Stéphane, pour animer un atelier de théâtre en prison. Il démarre le cours avec seulement quatre élèves, plus ou moins motivés. Voulant voir le meilleur en ses comédiens amateurs, il réussit à ce qu’on lui donne six mois pour monter avec a prioricinq détenus, la pièce En attendant Godot de Samuel Beckett…

Un triomphe film movie

Adapté d’une histoire vraie s’étant déroulée au milieu des années 80 en Suède, "Un triomphe" apparaît comme un film choral, emmené par un Kad Merad impeccable, parvenant à transmettre à la fois la rage de création de son personnage, ses frustrations de comédien réduit à des boulots annexes (donner des cours de Haka à des rugbymen…) et ses rêves de succès, qu’il transpose sur ses élèves amateurs. En comédie profondément humaine, il réussit à donner âme à chacun de ses personnages, riches de leurs blessures, leurs parcours et leur envie de liberté, mais soumis comme tout un chacun à des découragements, des fulgurances, des élans collectifs comme des enjeux individuels.

Face à un lieu qui n’était jusque là que contrainte (la scène d’ouverture, en forme de passage par la sécurité, plante le décor), l’apprentissage du jeu et de l’interaction avec les autres, est ici envisagé comme une source d’accomplissement personnel, au sein d’une institution qui efface les personnalités. Doté de dialogues plus vrais que nature, ce film labellisé Sélection Cannes 2020, a remporté le prix du public et valu un double prix d’interprétation masculine au Festival d’Angoulême, pour Sofiane Khammes (vu dans "Chouf" et "Le Monde est à toi", impressionnant ici en l’ambigu caïd Kamel, volontaire pour remplacer un autre détenu) et Pierre Lottin (le fils dans "Les Tuche",troublant en Jordan, petit voleur pas si solide).

Parvenant à surprendre par le cheminement de chacun des personnages (le récit ne dévoile que progressivement les motifs des uns et des autres), comme par son dénouement, "Un triomphe" devrait connaître un véritable succès en salles, grâce à un savant équilibre entre film social et comédie enlevée.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire