Bannière Festival de San Sebastian 2021

THE AMUSEMENT PARK

Un film de George A. Romero

Le vrai cauchemar, c’est la vieillesse… et la précarité

Un vieil homme de 71 ans s’apprête à faire une visite dans un parc d’attraction. Mais une fois dedans, le plaisir n’est pas vraiment au rendez-vous…

The Amusement Park film movie

Inédit en salles en France, "The Amusement Park" est un moyen métrage de George A. Romero datant de 1973, soit 5 ans après son premier long "La Nuit des morts-vivants", et cinq ans avant "Zombie". L'auteur de "Creepshow", "Deux Yeux Maléfiques" "La Part des ténèbres" et "Land of the Dead" y passe en revue, dans un scénario retord et sous forme satyrique, tous les obstacles auxquels une personne âgée doit faire face, dans un pays où vieillesse rime avec précarité et où l'individualisme est roi. Le tout dans une sorte de boucle infernale, traduisant l’esprit cauchemardesque de l’expérience, s’ouvrant et se terminant dans une pièce blanche, au-delà de laquelle comme il est « il n’y a rien dehors » qui vaille la peine.

En effet, à chaque étape ou attraction apparaît une constante, le fait que personne n’aide le personnage principal, montrant à la fois son inadaptation au monde des plus jeunes, la perte de mobilité, l’isolement, l’exclusion progressive, et surtout le changement de regard (les scènes avec les enfants sont particulièrement cruelles). Au caractère prévoyant de l’homme répond la roublardise, alors que certaines attractions deviennent en elles-mêmes des symboles (le restaurant, le cimetière militaire…). Dans son format « carré », remplissant le champs d’une multitude grandissante de figurants, George Romero parvient à créer une sensation d’étouffement, amenant à point nommé sa terrible conclusion. Après un passage à pleine jauge par le Festival Lumière 2020, cette expérience qui mérite le grand écran, devrait attirer les fans comme les curieux.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire