Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

TERRE NEUVE

Un film de Lasse Hallström

Mélo en terre gelée

A la mort de sa femme, infidèle et arriviste, Quoyle retourne avec sa grand-tante à Terre Neuve, dans la maison de famille, abandonnée il y a plus de ans…

Voici donc le troisième film de Miramax qui était sensé prendre position dans la course aux oscars ! Si le navrant In the Bedroom a réussi à se positionner, la qualité de la distribution de la filiale de Disney sera en définitive uniquement défendue par la tricolore Amélie. Car on ne peut pas dire que ce nouveau film de Lasse Hallstrôm (pourtant réalisateur des excellents " Gilbert Grape "et " 'œuvre de Dieu la part du Diable ") fasse dans le subtil et le léger.

Gros mélodrame, le film ne trouve sa saveur que dans une description plutôt superficielle de gens qui ne vivent que par et pour la pêche, ou la mer. Si la scène de destruction de " la pirogue " était une louable tentative de démonstration des liens qui unissent ce peuple fait de familles mêlées ou agréguées les unes aux autres, les errances concernant fantômes, légendes et autres natifs qui " sentent les choses " restent peu convaincantes. Elles n'en sont d'ailleurs pas plus poétiques, malgré des paysages d'une beauté aride, pourtant propice aux divagations.

Heureusement les interprètes donnent le meilleur d'eux-mêmes, à commencer par Judy Dench, monolithe d'émotion retenue, et Pete Postethwait, pour une fois méchant manipulateur.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire