Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

REVENIR

Un film de Jessica Palud

Une chronique rurale ponctuée de moments incandescents

Thomas revient dans le village et la ferme où il est né, après douze ans d’absence. Sa mère est malade. Son père dort à l’hôpital. A la ferme, il y a la femme de son frère, Mona, qui élève son neeu de six ans, Alex…

Revenir film image

"Revenir", coproduit par Rhône Alpes Cinéma, avait créé l’émotion au Festival de Venise 2019, où il était présenté dans la section Orizzonti. Chronique familiale donnant à voir les difficultés d’un monde rural en pleine mutation, ce nouveau film de Jessica Palud (après "Les yeux fermés" en 2013) qui a travaillé comme assistante réalisateur notamment sur "Welcome", "La Tête de maman", ou encore "Itinéraire bis" démontre une réelle sensibilité sociale et une jolie directions d’acteurs. Le film mêle en effet, des thématiques de survie d’exploitation, de montée de l’extrême droite en milieu rural, de relégation sociale, de transmission et d’entente père-fils, dans un scénario construit autour des non-dits et secrets de famille (le motif du départ du personnage principal, la disparition du frère…).

L’interprétation de l’ensemble du casting est sans doute ce qui fait la grande force du film. Niels Schneider adopte ce qu’il faut de mystère et de désinvolture, Adèle Exarchopoulos joue les révoltées incandescentes, prisonnière dans son rôle de parent. Patrick d'Assumçao donne toute son envergure à son rôle ingrat, mais fondamental, de père indigne et rancunier. Quant à Roman Coustère Hachez, qui interprète le neveu, il est tout simplement formidable, dans son alliance de timidité, de malice et de renfrognement. Un casting qui permet à "Revenir", de se distinguer quelque peu au sein des nombreuses productions actuelles s’intéressant au mal-être des exploitants agricoles.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire