Banniere_Face_a_Face_2022

PÉTAOUCHNOK

Un film de Edouard Deluc

Il y a du bon à Petaouchnok !

Alors qu’ils sont en galère de job, Ludo et Richard ont l’idée qui va leur permettre de sortir de la précarité : organiser des randonnées équestres pour touristes au cœur des Pyrénées. Seul problème : ils n’y connaissent absolument rien…

Pétaouchnok film movie

Après un passage par la case plateforme, "Temps de chien !" ayant connu une diffusion en exclusivité sur OCS, Edouard Deluc retrouve le chemin de la salle obscure, toujours accompagné par son acteur fétiche Philippe Rebbot. Ce dernier incarne ici Richard, un gars en pleine galère financière qui trouve un jour, avec son vieux pote Ludo, l’idée qui va changer toute leur vie : organiser des randonnées équestres. Lorsqu’on vit au cœur des Pyrénées et qu’on opère dans le milieu du tourisme depuis des années, cela n’a rien de bien surprenant. Sauf que si les deux compères connaissent un peu les montagnes, ils maîtrisent beaucoup moins tout le reste et encore moins l’organisation de séjours vacanciers…

Des "Randonneurs" aux "Bronzés", en passant par "Nos Jours heureux", le cinéma français a toujours apprécié filmer des bras cassés sur un lieu de villégiature. "Pétaouchnok" s’inscrit dans cette tradition, nous offrant une comédie loufoque où les situations les plus excentriques s’enchaînent avec plus ou moins de cohérence narrative. Ici, l’objectif recherché par le scénario n’est jamais une quelconque véracité, mais la surenchère burlesque, le gag qui va plonger les protagonistes dans un chaos encore moins contrôlé, à l’image de cette erreur de réservation dans un restaurant.

Si cela passe trop souvent par une écriture simpliste avec un panorama de seconds rôles archétypaux, le duo principal fait des étincelles face auxquelles il est difficile de ne pas succomber. Entre la verve de Pio Marmaï et la tendre nonchalance de Philippe Rebbot, le métrage trouve un moteur efficace, transportant les spectateurs dans une aventure rythmée et généreuse. Pour que le film choral fonctionne véritablement, il aurait probablement fallu que le reste du groupe bénéficie d’une caractérisation plus poussée qu’une accumulation de clichés. Mais pour une première expédition, cette célébration du collectif touche sa cible et nous garantit un savoureux périple.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire