O JERUSALEM

Un film de Élie Chouraqui

Un message de paix porteur d'espoir

27 novembre 1947 : l’ONU vote le partage de la Palestine. Alertés par la situation quelques mois auparavant, trois amis, Bobby, juif américain, Jacob, juif lui aussi, et Saïd, arabe de Jérusalem quittent l’insouciance new-yorkaise d’après guerre et s'embarquent pour la Terre Sainte. Leur destin commun prend alors un tournant irréversible...

Adapté d'un best seller écrit en 1971, O Jérusalem est une retranscription assez fidèle du tournant qu'a connu la Ville Sainte après la Seconde Guerre mondiale. Le récit n'est cependant pas purement factuel et historique. Une place importante est faite à la dimension humaine. On suit de près les personnages et l'évolution de leurs positions, ce qui nous entraîne au coeur de l'Histoire.

On découvre ainsi comment des hommes et des femmes ont vécu la partition de la Palestine. Sans prendre parti pour l'une ou l'autre communauté, Elie Chouraqui nous présente les difficultés auxquelles elles ont toutes deux dû faire face, mais aussi et surtout comment les Britanniques ont délibérément quitté ce territoire alors qu'il entrait tout juste en crise politique profonde.

On découvre dans ce film ce à quoi ressemblait Jérusalem avant sa destruction partielle par les conflits, et tout ce qu'elle peut dégager de divin. On comprend alors pourquoi cette ville est convoitée par tant de monde.

"O Jerusalem" nous présente les origines du conflit israëlo-palestinien, certes un peu romancées, mais très documentées, pour nous aider à mieux comprendre toutes les complexités d'une guerre qui perdure aujourd'hui encore, en respectant la douleur endurée dans chaque camp. Ce film est un message porteur de paix et d'espoir pour le monde entier. A voir absolument non seulement pour mieux appréhender un conflit dont nous entendons parler tous les jours, mais aussi pour rêver d'un monde meilleur.

Alix-Anne FarquesEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire