Parce qu'on en a jamais assez !

NANNY MAC PHEE

Un film de Kirk Jones

Conte coloré

Un groupe de 5 enfants et un bébé donne du fil à retordre à leur père, la gouvernante, la cuisinière et chacune de leurs nourrices consécutives, qui ne tiennent pas plus de quelques jours. Aux abois, le père (Colin Firth), qui doit trouver une épouse avant la fin du mois, ceci pour ne pas perdre sa dote, est contraint d’engagée une nourrice hors normes et hors catalogue, en la personne de Nanny Mac Phee (Emma Thompson)…

Adapté de la série de livres « Nurse Matilda » de l’anglaise Christiana Brand, « Nanny McPhee » est un conte délicieux aux multiples morales, qui aurait été idéal pour Noël. Dans un joli manoir perdu dans une belle campagne à l’anglaise, les enfants vont apprendre, au contact de cette nounou particulière, aux pouvoirs magiques tirés d’une mystérieuse canne, divers principes de vie, des méfaits des mensonges au sacrifice, en passant par la nécessité d’assumer ses responsabilités. Et tout cela est amené avec intelligence et humour noir, par un scénario malin et enchanteur, qui plaira aux petits comme aux grands.

Pour mieux séduire les enfants, le monde intérieur à la maison est fait de milles couleurs chaleureuses et parfois presque irréelles. Nous avouerons que les décorateurs et costumiers ont fait là un travail d’orfèvre. Ainsi le film oscille entre le conte et la comédie de mœurs à l’anglaise, dans laquelle on retrouve naturellement Emma Thompson (« Les vestiges du jour », « Love actually ») enlaidie par de symboliques verrues. Et l’actrice, qui se fait trop rare, est à l’image de l’héroïne : « tant qu’on ne veut pas d’elle mais qu’on a besoin d’elle, elle reste, lorsque l’on veut d’elle et qu’on a plus besoin d’elle, elle part ». Et si on voulait d’elle autant qu’on en a besoin…

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire