Parce qu'on en a jamais assez !

MEURS UN AUTRE JOUR

Un film de Lee Tamahori

Un film à la hauteur de nos espérances

Une opération secrète, menée en Corée du Nord par James Bond est compromise par un traître non identifié. Après une course poursuite en Hovercraft sur un champ de mines de la zone démilitarisée, le Colonel nord-coréen Moon meurt. Mais le père de celui-ci capture notre espion. Commence alors une séquestration de 14 mois dans une prison militaire. Bond est ensuite échangé contre un terroriste coréen et emprisonné par le gouvernement britannique cette fois-ci, M étant persuadée que James a parlé pendant son internement… Il est donc relevé de ses fonctions d’agent secret…

Revoilà notre espion favori et c'est un événement pour plusieurs raisons : c'est le 4ème Bond avec Pierce Brosnan, le 20ème Bond en tout et les 40 ans de ce succès planétaire. Et il faut bien l'avouer : le film est à la hauteur de nos espérances.

C'est sur ce début peu commun que s'ouvre Meurs un autre jour. Nous n'avons pas l'habitude de voir 007 en position de faiblesse. Mais qu'on se rassure, il se reprend vite et va nous éblouir par son flegme britannique légendaire.

Toutes les recettes qui ont fait le succès des James Bond, et qui l'ont amené à travers les années, et les acteurs, jusqu'à ce vingtième épisode, sont là : un méchant, très méchant et pas beau, des James Bond Girls sublimes(une fois de plus), de belles bagnoles (avec une Aston Martin, donc une voiture typiquement britannique), des armes à feu qui ont des chargeurs à l'infini, Q et ses gadgets, Money Penny, et bien sûr l'espion le plus célèbre du monde à qui le double 0 de son matricule donne le droit de tuer.

Evidemment le scénario est invraisemblable, mais lorsque l'on va voir un James Bond, on sait à quoi s'attendre. Malgré (ou grâce) à tout cela, on passe un excellent moment car on est en terrain connu. Et c'est là qu'il faut saluer la performance des scénaristes car ils arrivent encore à nous surprendre.

La voiture (une sublime Aston Martin Vanquish) recèle des gadgets en tout genre dont le pouvoir de … (chut! C'est une des grandes surprises de celle-ci). De plus, le film déborde de références aux opus précédents : " Ne cassez pas votre montre, c'est la 20ème ", Bond qui regarde Jinx (Halle Berry) sortir de l'eau comme dans James Bond contre Dr No, et l'Aston Martin est comme dans Goldfinger, bourrée de gagets…etc.

En résumé on ne voit pas passer les 2H14 de film, qui reste sans aucun doute le meilleur Pierce Brosnan.

DavyEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire