Parce qu'on en a jamais assez !

LE MERVEILLEUX MAGASIN DE MR MAGORIUM

Un film de Zach Helm

Une jolie fable qui souffle d'un excès de délire visuel

Mr Magorium est l'heureux propriétaire d'un magasin de jouets, où tout est magique. Lorsqu'il annonce à son employée qu'il lui lègue le magasin avant de s'en aller, les jouets commencent à déprimer...

Difficile de ne pas être séduit par l'idée d'un magasin de jouet magique, dans lequel les camions de pompiers apparaissent au beau milieu des pages d'un livre, les peluches s'animent, les poissons d'un mobile pendu au plafond... sont vivants ! On découvre du coup avec un plaisir juvénile l'univers dans lequel baigne Dustin Hoffman, propriétaire lunaire du magasin et son employée modèle, Natalie Portman. D'autant que les bonnes idées foisonnent, à l'image de l'incongru signe du départ du maître des lieux: sa dernière paire de chaussures (il en avait acheté des dizaines identiques dans sa jeunesse) arrive au maximum de son usure.

Si les amateurs du Dr Seuss (« Le chat chapeauté », « Le grinch »...) apprécieront le foisonnement des couleurs et l'extravagance des décors, ce sont aussi là les limites du film, qui se concentre sur de belles images, confondant par moment trépidation et hystérie. Heureusement les interprètent sont là pour apporter une touchante humanité à l'ensemble, dédramatisant la mort pour les plus petits et soulignant l'importance du plaisir, de l'optimisme et de la passation de flambeau entre génération. Le charme de Natalie Portman, dépassée par les évènements, et de Jason Bateman (également dans « Juno »), comptable (ou « contant » soit comptable et mutant à la fois) peu ouvert à la fantaisie, opère à fond, faisant de l'ouverture au monde et de la curiosité, les maîtres mots de ce conte, charmant, mais qui lorgne par moment un peu trop du côté d'un certain Tim Burton.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire