Parce qu'on en a jamais assez !

MA SORCIERE BIEN AIMEE

Un film de Nora Ephron

Adaptation plutôt libre et loin de tenir toutes ses promesses

Une véritable sorcière décide de s’installer à Los Angeles pour vivre au milieu des vrais gens. Lorsqu’un acteur sur le retour, soucieux de son image et de la nécessité de disposer d’une partenaire inconnue, lui propose de jouer le rôle de Samantha, dans une nouvelle version de la série Bewitched (Ma sorcière bien aimée), elle finit par accepter…

D’une idée bizarre (parler de la série à l’intérieur du film, et situer l’action de nos jours), on pouvait être inquiet ou intrigué. Si cela pouvait enlever de la niaiserie à un propos souvent fort politiquement correct, cela permettait également d’aborder les dessous de la télévision et de ses rapports à Hollywood. Ici, l’acteur de la série veut être la seule vedette, pour conserver son image mise à mal par un flop monumental au box office. C’est un acteur arriviste et sexiste, qui veut relancer sa carrière à tout prix, même en écrasant une petite femme qui n’avait rien demandé.

Pendant une bonne partie du film, on a droit aux préparatifs d’une histoire d’amour convenue et sans grande surprise. Puis, une fois le tournage de la série commencé, le film décolle un peu. Principalement grâce au duo sous exploité, Michael Caine / Shirley Mac Laine, excellente en actrice nullissime et narcissique interprétant Pandora. La critique d’Hollywood, des exigences des acteurs (3 caravanes pour une seule personne) reste assez minimale. Mais au final le film fera enfin connaître en France le comique Will Ferrell, déjà remarqué dans le Woody Allen, Melinda et Melinda, et bien moins idiot qu’un certain Adam Sandler, même si donnant dans la même veine de comique (voir Anchorman, présentateur vedette)…

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire