Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

LE QUATUOR À CORNES, LÀ-HAUT SUR LA MONTAGNE

Qui a peur du Bêlé Bêlé ?

Les quatre vaches Aglaé, Rosine, Clarisse et Marguerite, font la connaissance d’un cochon aimant la pluie, d’un quatuor de marmottes « yodleuses » et de tout un tas de biquets ayant perdu leur bélier de professeur dans la montagne…

Le Quatuor à Cornes 2 Là-haut sur la montagne film animation

Les nouvelles aventures de nos quatre vaches préférées sont regroupées au sein d'un programme de 3 courts métrages d’animation, qui allie une nouvelle aventure tournée en stop motion ("Temps de cochon"), et deux autres en animation traditionnelle 2D, incluant la présentation de nouveaux personnages (un quatuor de marmottes “yodleuses” et Denis le bouquetin solitaire) dans "Croc Marmottes", nécessaire à une meilleure appréhension de leur aventure montagnarde "Là-haut sur la montagne", occupant en gros les 25 dernières minutes de la sélection. On est donc ravi de retrouver ces vaches aux caractères distincts et reconnaissables : Aglaé la pipelette, Rosine la tête en l'air, Clarisse la peureuse et Marguerite la coquette.

La première aventure, "Temps de cochon", est surtout l'occasion de dédramatiser les jours de pluies comme supposés jours d'ennui, avec des vaches qui rejoignent un cochon aimant danser dans la boue et n'ayant pas peur de se salir. Le second court métrage, "Croc Marmottes", introduit avec fantaisie les quatre marmottes adeptes du Yodle, Denis, Heidi, Lucie, Nicky et Léonie, même s'il a en fait été réalisé par Benjamin Botella après le film titre. Lorgnant sur la fable "La Cigale et la fourmi", ce récit d'une fascination pour un tas de carottes vire à la comédie musicale, pour notre plus grand bonheur, et vante l'intérêt de se tenir chaud les uns les autres.

Pour terminer, "Là-haut sur la montagne" développe sur 26 mn une nouvelle aventure du Quatuor à cornes, se rendant cette fois-ci dans les sommets (et non plus à la plage comme dans le premier épisode). Invitées par JB le bélier, elles découvrent que celui-ci a disparu, laissant ses élèves seuls, effrayés par la légende du méchant Bêlé Bêlé... Partant à sa recherche, elles se retrouvent séparées en deux groupes, démultipliant ainsi leurs aventures, que l'on peut alors suivre avec plaisir en parallèle. Les enfants devraient se régaler, notamment grâce à des personnages secondaires des plus amusants, des marmottes chanteuses au bouquetin au fort accent du midi, en passant par les turbulents élèves répondant tous au doux prénom... de Jérôme ! Il souffle ainsi un petit brin de folie sur ces aventures, qui devraient du coup séduire aussi les parents.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

FA Le Quatuor à cornes, là-haut sur la montagne from Cinéma Public Films on Vimeo.

Laisser un commentaire