Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

LE CLUB DES MIRACLES

Un film pas très miraculeux

Dans les années 1960, les femmes d’une petite ville d’Irlande, espèrent avoir l’honneur d’effectuer un pèlerinage dans la ville de Lourdes en France. Au cours d’une tombola, ces jeunes femmes parviennent, malgré leur deuxième place, à remporter ce voyage. Lily, Eileen, Doly et Sheila partent alors pour ce pèlerinage, qui leur permet de donner plus de sens à leur amitié…

Ce film met en scène un groupe de femmes, qui espèrent participer à un pèlerinage en France dans la ville de Lourdes. Elles parviennent à remporter en quelque sorte la tombola organisée qui leur permet de se rendre en France. Le rythme du film est assez lent, peu d’événements réellement significatifs surviennent. L’esthétique du film n’a rien d’original, cependant, la reconstitution des années 1960 est assez réussie grâce aux décors, costumes et au grain apporté à l’image. Le film est par ailleurs assez coloré.

Le scénario n’apporte pas d’enjeux majeurs dans le film, ni même un suspense prenant pour le spectateur, bien que nous attendions de savoir tout de même si un miracle va réellement se produire… Cette œuvre est censée être une comédie, et certains mécanismes comiques sont utilisés, comme celui de la répétition qui est plutôt bien mis en scène. Cependant, le reste du film manque cruellement d’humour, les seules scènes qui ont un accent comique, ne le sont finalement pas vraiment, car le scénario ne va pas assez loin dans la recherche de mécanismes propres à amener de la légèreté.

Les actrices jouent très bien, même si, les scènes qui ont visent à nous toucher ne provoquent pas énormément d’émotion. Cependant, ce détail n’enlève en rien à la qualité de jeu des comédiennes, c’est le scénario qui manque de profondeur, tant en termes de comédie, que de transmission d’une certaine tristesse. Ces séquences sont alors décevantes, car elles ne sont pas assez poussées pour emporter le spectateur.

Un film assez simple dans son scénario, sa mise en scène, l’évolution des personnages, mais décevant car il manque cruellement de profondeur pour parvenir à provoquer le rire ou une autre émotion. Le rythme plutôt lent le rend ennuyeux, même si on pourra apprécier les décors, les costumes et le jeu des actrices.

Agathe RevironEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire