banniere-reflets-2019-2

LARGUÉES

Un film de Eloïse Lang

Une comédie française qui vous éveille les sens

Rose et Alice, deux sœurs radicalement différentes, embarquent leur mère Françoise sur l’Île de la Réunion pour fêter ses 60 ans et lui faire oublier sa séparation, six mois plus tôt. Mais durant le voyage, leur père leur apprend qu’il va à nouveau avoir un enfant. Une nouvelle qu’elles ne savent pas comment annoncer à leur mère, de peur de l’achever...

Parmi le flot de comédies françaises, souvent navrantes, du début d’année, il y aura eu heureusement en 2018 quelques petits diamants, dont fait indéniablement partie ce "Larguées", réjouissant long métrage qui sera reparti de l’Alpe d’Huez avec le Prix du public et le Prix d’interprétation féminine pour Camille Cottin. Jouant délicieusement avec les clichés, d’un côté de la dragueuse éternelle adolescente (Cottin) et de l’autre de la mère au foyer qui maîtrise et prévoit tout (Chamoux), Eloïse Lang adapte ici avec brio le film danois "All Inclusive" d'Hella Joof, donnant à chaque personnage une réelle épaisseur et des perspectives d’évolution au contact des autres.

Loin de l’aspect sketches, un peu patraque, de son premier long, "Connasse, Princesse des coeurs", la réalisatrice parvient au parfait équilibre entre comédie de situation, suspense et émotion. Dans un club de vacances de La Réunion, elle dispose les pièces d’un réveil maternel à la vie, qui trouve son paroxysme en matière d’humour dans les manigances de Camille Cottin, et de manière improbable en matière d’émotion dans une scène de karaoké où la trop rare Miou Miou réinterprète « Parole, Parole » de Dalida et Delon, en duo avec Johan Heldenbergh (excellent acteur flamand, vu dans "Alabama Monroe" et "Gaspard va au mariage", qui déploie ici des trésors de charme distant).

Mais les trésors de cette comédie apte à vous éveille les sens, ce sont ses deux actrices principales, les deux Camilles. Camille Cottin confirme qu’elle est faite pour la comédie, ayant à la fois le sens de la répartie, de la grimace bien placée, maniant tics de comportement et grossièreté comme nulle autre. Quant à Camille Chamoux ("Les gazelles", "Mes trésors"), elle révèle ici tout son talent comique, en mère coincée et persuadée de sa supériorité en terme de choix de vie. Toutes deux forment avec Miou Miou un délicieux trio, au sein d’un film énergique, tendre et émouvant, bercé par les mélodies d’Asaf Avidan et de Bibie (« Tout doucement »).

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire