Parce qu'on en a jamais assez !

LE JOURNAL D'UNE BABY SITTER

Peuplades urbaines

Lors d'une promenade à Central Park, une jeune femme se fait engager par erreur comme baby sitter...

« Le Journal d'une baby sitter » est le nouveau film du réalisateur de « American splendor ». Fidèle à sa réputation de documentariste, Robert Pulcini, qui met en scène ici avec sa femme, entame son film tambour battant, avec une réjouissante observation des moeurs des new yorkais habitant l'upper east side, quartier des plus aisés. Son idée originale: présenter ces peuplades et leurs spécimens, derrière des vitrines, à l'image de celles du muséum d'histoire naturelle, et passer des figures de cire aux personnages réels.

Le reste du film, malgré quelques jolies allusions à Marie Poppins, est sans grande originalité, mais fait la part belle aux seconds rôles, tels Paul Giamatti en homme d'affaire plutôt accessible mais préoccupé, et surtout Laura Linney, formidablement inbuvable en rentière speedée parfaitement psychorigide. Quand à Scarlett Johansson elle offre une prestation honnête, mais pas inoubliable, dans laquelle elle tente de maîtriser une petite peste et de savoir qui elle est. Vous vous doutez qu'elle y parviendra.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire