Banniere Festival d'Annecy 2021

JE M'APPELLE HUMAIN

Un film de Kim O'Bomsawin

Ce qui persiste...

Joséphine Bacon ne se définit pas elle-même comme poète, elle préfère dire quand dans ses mots simples, les gens trouvent eux-mêmes leur poésie. Héritière d’une tradition orale, celle du peuple innu, elle est devenue un véritable phénomène dans le monde de la poésie, au Québec depuis le milieu des années 2000…

Je m'appelle humain film documentaire documentary movie

D’abord sensoriel, laissant s’exprimer de manière brute les mots de Joséphine Bacon, seule face à la nature immense (mer, ruisseaux, troncs rejetés, rochers usés...), à la forêt et au ciel éternels (lichens, mousses, étoiles, aurores boréales...), ce documentaire devient ensuite historique et culturel, voire ethnographique... Depuis son arrivée à Montréal en 1952, jusqu’au début de la célébrité en 2003, l’auteure nous accompagne sur des lieux chargés de souvenirs, soulignant l’impact du temps, décrivant une époque de survie, l’amitié avec un castor prénommé Fidèle (on vous laissera découvrir pourquoi...), nous embarquant ensuite dans son univers suite à une traversée en bateau.

Grâce à de vieilles photos, quelques souvenirs échangés avec une amie ou une ethnologue, elle décrit l’évolution d’une communauté exilée à la ville, puis le retour à la terre. Au delà c’est toute une tradition orale, l’éloignement de l’écrit, une relation fusionnelle et respectueuse avec la nature, et un attachement à ses origines (le peuple Innu – terme qui signifie « humain » -, l’un des peuple premiers originaire de l’Est de la péninsule du Québec-Labradorqui) traverse l’ensemble du film, tout comme les mots de Joséphine Bacon semblent couler avec naturel. Une belle manière d’approcher ce qui persiste, malgré le monde moderne, d’un peuple devenu presque invisible, au travers des mots et de l’attachant visage de l’auteure, qui se décrit elle même comme « la survivante d’un récit qu’on ne raconte plus ».

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Je m’appelle humain – Bande Annonce from Les Alchimistes on Vimeo.

À LIRE ÉGALEMENT

COMMENTAIRES

Rédaction

dimanche 6 juin - 9h06

Bonjour Rachel,
il ne s'agit pas d'une note de 60/100 (6/10), il s'agit d'une notation plus subjective. A 3 étoiles, cela signifie que c'est un "bon film", à 4 étoiles ce serait un "très bon film", et à 5 étoiles un "chef d'oeuvre". Dans l'autre sens, à 2 étoiles ce serait un "film intéressant", sans pour autant que ce soit un bon film pour autant...

Cordialement
La Rédaction

Rachel

jeudi 13 mai - 4h16

Bonjour,

Je me demande pourquoi vous donnez une note de 60/100 au film, alors que vous n'expliquez pas ce qui vous a déplu. Cordialement,

Laisser un commentaire