Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

LES JARDINS DU ROI

Un film de Alan Rickman

Bonnes intentions, mauvaise réalisation

1682, Sabine de Barra, une paysagiste, est appelée à la cour de Louis XIV. Le Roi de France est pleinement occupé par son nouveau projet : Versailles. Son jardinier, André Le Nôtre, recherche une personne à qui confier la confection du bosquet des Rocailles, une salle de bal en plein air. Sabine de Barra est alors choisie pour se lancer dans cette folle aventure...

Pour ce film, Alan Rickman a opté pour la sobriété. Toute la production et les choix techniques ont été réfléchis dans l’unique but de faire des économies. Et cela se ressent. Le tournage a entièrement eu lieu au Royaume-Uni, principalement pour des raisons budgétaires, alors que l'intrigue se déroule exclusivement en France, ce qui joue énormément sur la vraisemblance de ce que le réalisateur nous propose à l'écran. En effet, bien que les acteurs soient tous justes dans leur interprétation, la réalisation, ou plutôt l'impression de manque de choix réels dans celle-ci, nous empêche de nous plonger totalement dans la pseudo-intrigue.

Seules les séquences dans lesquelles on retrouve des échanges entre Sabine de Barra (campée par Kate Winslet) et Louis XIV (interprété par Alan Rickman) montrent un intérêt "historique" dans la façon dont ils conversent. Néanmoins, les scénaristes ont pris quelques libertés mal venues, comme mettre la paysagiste à l'origine de l'idée du mariage secret du Roi de France avec Madame de Maintenon... D'ailleurs le principal problème du film réside dans ce scénario dont l'intérêt est difficile à percevoir.

Basé sur une partie de l'Histoire de France, le récit au cœur de ce film reste néanmoins purement fictionnel. En effet, Sabine de Barra n'a jamais existé. Bien que la création de ce personnage fort aurait pu servir un message tout aussi puissant, notamment sur la place des femmes à cette époque, cela perd tout son sens lorsque se dessine l'intrigue développée par Alan Rickman et son équipe. Alors que le titre laissait présager la découverte de la conception et de la fabrication des jardins de Versailles, le spectateur se retrouve bien vite dans une romance inavouée entre la protagoniste et André Le Nôtre (Matthias Schoenaerts). Et, à cet instant, on prend en pleine face l’aberration de ce film.

Pourquoi inventer une femme travaillant dans un milieu "masculin" à cette époque et ne pas la mettre en avant ? Alors que l'on voudrait davantage la voir dans la création de ce fameux bosquet des Rocailles et dans les difficultés auxquelles elle est confrontée, nous sommes parasités par ses échanges avec le maître jardinier. Les jardins ne deviennent plus qu'un prétexte pour rapprocher les deux personnages alors que l'on souhaiterait voir cette nature apprivoisée dans un rôle plus central. Par ce choix scénaristique, c'est à un véritable gâchis que nous avons affaire. On se questionne sur l'intérêt d'avoir créer cette Sabine de Barra si c'est pour lui faire vivre cette intrigue, vu que la cour de Versailles (la vraie) regorgeait d'histoire dans le genre...

Quentin ChirolEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire