Bannière Festival de San Sebastian 2021

INCONTRÔLABLE

Un film de Raffy Shart

Catastrophique

Incontrôlable c’est l’histoire d’un pauvre type, George, écrivain talentueux qui s’est laissé aller à une vie de patachon. Résultat : non productivité évidente, ventre ramollo et dégaine qui laisse à désirer. Un soir, complètement ivre, il reçoit une décharge électrique et le lendemain se réveille en entendant une voix. Cette voix, c’est son corps, qui lui parle. Il se rebelle et décide de prendre le contrôle de la vie de George, le transformant en un jeune homme extraverti qui ne craint pas le ridicule…

Comique de répétition usant, humour en dessous de la ceinture, pitreries, Incontrôlable accumule du burlesque qui ne fait rire personne. Voila comment résumer ce film dans lequel Michael Youn se prend pour Jim Carrey dans ‘The Mask', le masque en moins. On a d'ailleurs droit à la même scène de danse, mais qui n'a malheureusement rien à voir avec l'originale, où la belle Cameron Diaz ondulait comme une déesse avec son beau chevalier vert.

Heureusement Thierry Lhermitte intervient pour non pas relever le niveau, mais nous faire sourire dans son interprétation d'un père ultra-catho, et chasseur à ses heures, qui dirige son petit monde d'une main de fer. La scène la plus drôle arrive alors qu'il montre ses trophées de chasse (animaux empaillés de ses mains), puis le mur où figurent les chiens de sa mère. Ayant raté l'un des chiens il l'a remplacé par un caniche en peluche ! …

Même en ayant plutôt apprécié ses précédents films, la Beuze et les 11 commandements, on ne peut être que déçu par Incontrôlable. Cette heure et demi passée est une véritable torture. Pourtant on n'en veut pas à Michael qui n'est pour rien dans l'écriture de ce scénario raté. On lui reproche simplement d'avoir fait un mauvais choix.

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire