Banniere_Presidents_US_fictifs_au_cinema

IMOGENE

Une comédie au scénario téléphoné

Auteure new-yorkaise sans succès, Imogene se fait plaquer par son copain et perd son boulot. Contrainte de retourner au bercail dans le New Jersey, elle doit à nouveau cohabiter avec sa mère déjantée Zelda et son petit ami de la C.I.A., « Le Bousche », son frère farfelu et un mignon locataire…

« There's no place like home. » (« Rien ne vaut son chez soi. »). Déjà toute petite, Imogene ne comprend pas pourquoi la jeune Dorothy du "Magicien d'Oz" répète inlassablement cette phrase. Le « chez soi » rêvé d'Imogene, c'est plutôt New York, sauf que, dans la Big Apple, rien ne va pour l'auteure. Ni l'amour, ni l'inspiration. De retour (par obligation) dans son New Jersey natal, la trentenaire esseulée va se réconcilier avec sa famille complètement barrée mais qui l'entoure d'amour, trouver l'Homme, celui qui la fera vibrer d'émotions, et retrouver son talent, tout en oubliant les pseudo-copines du gratin new-yorkais, égoïstes et hypocrites. "Imogene" réunit ainsi tous les codes de la comédie de filles, avec le bon vieux happy end.

Les gags sont faciles, les personnages peu profonds, le scénario téléphoné. On attendait mieux de cette comédie où on retrouve Kristen Wiig, de "Mes meilleures amies" et Annette Bening ("American Beauty"). La première, Imogene, est attachante mais n'arrive pas à nous embarquer. Certes, on n'est pas à la recherche de dialogues à « la Audiard » en allant voir une comédie mais on s'attend au moins à rire. Hélas là, ça n'arrive pas souvent.

Mention spéciale tout de même à Matt Dillon ("Mary à tout prix") avec son rôle d'agent secret absolument pas crédible, alias « Le Bousche », mug « C.I.A. » dans une main, jumelles dans l'autre, au petit-déjeuner. Et merci à Darren Criss, de la série "Glee", avec son interprétation des Backstreet Boys, qui fait replonger toutes les trentenaires dans leur adolescence, époque où les boys band régnaient en maître sur les murs des chambres et dans les oreilles des jeunes filles en fleur. « Everybo....dy/Rock your body... »

Alexandra TrepardouxEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire