Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

I CAME BY

Un film de Babak Anvari

Et si un juge était serial killer ?

Révolté par la société et les manigances qui s’y font, Toby et Jay les dénoncent en s’introduisant dans les riches demeures des élites londoniennes pour y graffer « I came by » (« Je suis venu »). En pénétrant en solitaire dans la maison d’Hector Blake, un juriste reconnu, Toby est loin d’imaginer qu’il franchit les portes de l’enfer et qu’il y entraînera avec lui tous ceux qui lui sont le plus cher…

I Came By film movie

Sortie le 31 août 2022 sur Netflix

Nouveau thriller de Babak Anvari, "I Came By" se démarque nettement de son premier film pour Netflix : "Wounds". Relevant le défi d’établir une atmosphère pesante, il entraîne son spectateur dans une suite d’évènements à couper le souffle. Un criminel irréprochable, comme dans "La Proie" (2011), et un sous-sol angoissant à la "You" (2018-série en cours) sont un bon mélange pour un début de thriller réussi. Même s’il prend le parti de montrer le meurtrier en action dès le début de la narration, on ne cesse de se demander quand et comment son masque va tomber.

Le face-à-face entre Toby, jeune révolté, et Hector Blake aurait pu laisser place à un réel questionnement sociétal pour le film. Néanmoins, comme pour beaucoup d’autres fils rouges tirés mais peu développés, les choix cinématographiques laissent un peu le spectateur sur sa faim. Bon nombre de questions restent en suspens lorsque le générique de fin est lancé.

"I Came By" aurait pu être le thriller parfait s’il n’avait pas omis de s’intéresser à ses personnages pour leur donner plus de profondeur. Entraîné par l’escalade des évènements, il semble avoir perdu le principal intérêt des films sur les serial killers : la psychologie du tueur et la recherche des victimes. La résolution par la violence, envers les victimes ou le criminel, ne suffit, malheureusement, pas à un bon long-métrage de ce type.

Rédacteur également membre du LYF

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire