HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT – partie 2

Un film de David Yates

Le magicien ose !

Harry, Hermione et Ron doivent détruire les derniers Horcruxes afin de pouvoir se débarrasser de l’ennemi juré, Voldemort. L’heure du combat final approche...

Toutes les bonnes choses ont une fin, mais ce n’est pas pour autant que l’on veut les laisser partir. La sortie d'« Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 » en est la preuve. La saga cinématographique (adaptée des romans de J.K. Rowling, faut-il le rappeler ?) initiée il y a 10 ans s’achève avec un certain succès, doublé d’une amertume profonde. Car comme pour beaucoup de choses, c’est souvent à la fin que l’on en découvre les qualités, juste avant de pouvoir les regretter.

S'il faut reconnaître une chose, c’est que cette saga était placée sous le signe de l’inégalité. Après deux épisodes, réalisés par Chris Colombus, au ton enfantin, tenant assez bien la route et rappelant les aventures de notre enfance tel « Le Club des 5 » ou « Les Goonies » (toute proportion gardée), Alfonso Cuaron avait avec « Le prisonnier d’Azkaban » réussit le virage imposé de la maturité ! Puis plus rien… ou pas grand chose du moins. Si le succès public était au rendez vous, la qualité et le respect de l’œuvre de Rowling se dissipaient petit à petit, comme lors d'un tour de magie ayant mal pris.

Étant handicapés par une storyline dépendante de livres pas encore édités ou des cahiers des charges imposés, une chose est certaine : les « Harry Potter » ont toujours manqué d’ambition (les enjeux dramatiques étant réduits à « je t’aime, moi non plus »), d’action dantesque et de réussite à transposer une saga qui pourtant fonctionne parfaitement sur papier (David Yates n’étant pas Peter Jackson). Mais lorsque l’on souhaite très fort une chose, il arrive que, comme par magie, celle ci se réalise. Et c’est ici le cas.

Avec ce dernier épisode, c’est toute une saga qui prend de l’ampleur, comme si le film était le dernier ingrédient permettant de rendre un plat délicieux. Tout ce que l’on attend d’Harry Potter se trouve ici ! De l’action, des combats de magie épiques, des actes de bravoure, des émotions (car tous ne verront pas la fin de l’histoire). Certes, « Harry Potter et les reliques de la mort » est l’un des meilleurs livres de la série, mais c’était également le plus sensible à adapter. David Yates y réussit parfaitement à filmer cette histoire telle une dernière chevauchée magique. Que ce soit la recherche et la destruction des Horcruxes (avec notamment une impressionnante scène de « braquage » chez les goblins de Gringotts), le duel « leonesque » entre Potter et Voldemort, la bataille finale à Poudelard, le film va enfin à l’essentiel ! Yates se paye même le luxe de réussir son final. Lui qui avait bâclé « Le Prince de sang-mélé », lui qui avait rendu plat « L’Ordre du Phoenix », réussit à conclure la saga avec grandeur !

Dix ans passés à suivre les aventures de nos trois petits magiciens et « Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 » est un spectacle total (à voir de préférence en 2D), qui signe la fin d’une saga avec une grande émotion… et il ne faut pas oublier que c’est ça la force du cinéma : la transmission d’émotions.

Au revoir Harry, Ron et Hermione.

François ReyEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire