Banniere_Festival_Lumiere_2020

Gary Oldman

Interprète

Né en 1958, Gary Oldman grandit au sud-est de Londres, en Angleterre. Peu concerné par l'école, il arrête finalement les cours à 16 ans pour se consacrer à ses hobbies favoris. Passionné par la comédie, il travaille comme vendeur dans un magasin de sport avant d'intégrer le Greenwich & Lewisham Young People's Theatre de Londres.

Insatisfait, il s'inscrit finalement dans l'école d'art dramatique Rose Brudford College, sur les conseils de son professeur Roger Williams. A l'âge de 21 ans, il obtient son diplôme et rejoint rapidement le Royal Theatre de York puis il entre au Citizens Theatre de Glasgow, où il étudie le mime et la commedia dell'arte.

Enchaînant avec différentes pièces de théâtre, Gary Oldman fait bonne impression auprès des personnes de la profession, mais c'est en 1982 qu'il se fait connaître du grand public en jouant dans le film «Remembrance» de Colin Gregg. Il joue ensuite dans trois téléfilms : «Meantime» (1984), de Mike Leigh, «Morgan's Boy» (1984) de John Gorrie et «Honest, Decent & True» (1986) de Les Blair. Toutefois jusqu'à sa rencontre avec le réalisateur Alex Cox, l'acteur continue surtout à apparaître sur scène, notamment au Royal Court Theatre.

Remarqué sur scène, Gary Oldman obtient une audition pour le rôle principal de «Sid and Nancy» puis en 1987, il interprète le dramaturge britannique Joe Orton dans le film de Stephen Frears «Prick Up Your Ears». Il est d'ailleurs nommé pour son interprétation au BAFTA du meilleur acteur, finalement remporté par Sean Connery. En 1989, après plusieurs films sans succès, l'acteur joue dans «Chattahoochee», aux côtés de Tim Roth et Richard Dreyfuss et est désigné comme "l'une des figures de proue de la nouvelle génération d'acteurs britanniques".

En 1990, il fait ses premiers pas aux États-Unis dans le film «State of Grace», réalisé par Phil Joanou, aux côtés de Sean Penn. Puis, il fait une brève apparition dans "Henry et June" de Philip Kaufman. Il faut attendre l'année 1991 pour qu'Oliver Stone lui propose de jouer le rôle de Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé de John Fitzgerald Kennedy. L'année suivante, Francis Ford Coppola lui donne à son tour sa chance en lui confiant le rôle titre dans «Dracula» où il joue aux côtés d'Anthony Hopkins et de Winona Ryder. Reconnue par l'Académie des films de science-fiction, fantastique et horreur, l'acteur se voit remettre le Saturn Award du meilleur acteur l'année suivante.

En 1993, on le retrouve dans «True Romance» de Tony Scott, aux côtés de Christian Slater et Patricia Arquette dans le rôle du proxénète Drexl Spivey. La même année, il enchaîne avec le film «Romeo Is Bleeding» puis il est désigné membre du jury du Festival de Cannes, avec entre autres Claudia Cardinale et Emir Kusturica, sous la présidence de Louis Malle.

En 1994, sous la direction de Luc Besson, Gary Oldman incarne Norman Stansfield, un flic sadique, cocaïnomane et corrompu dans le film «Léon». Il interprète ensuite Beethoven dans «Ludwig van B.» de Bernard Rose. Puis il retrouve en 1997 Luc Besson qui lui offre un nouveau rôle dans «Le Cinquième Élément». Le film fait l'ouverture du Festival de Cannes 1997, au cours duquel est également présenté en compétition «Ne pas avaler», le premier film réalisé par Gary Oldman.
En 1998, après avoir joué dans «Air Force One» de Wolfgang Petersen, il interprète de nouveau un rôle de dure à cuire dans «Perdus dans l'espace». Au début des années 2000, l'acteur participe au thriller politique de Rod Lurie, «The Contender», dans lequel il joue le rôle du sénateur républicain Sheldon Runyon. Il reçoit pour son interprétation l'Alan J. Pakula Award de l'excellence artistique pour ce sujet de grande importance sociale et politique.
Jouant à la fois pour des grosses productions et des projets plus modestes, Gary Oldman revient sur le devant de la scène en 2004 dans deux sagas populaires : Harry Potter et Batman. Dans Harry Potter, il interprète Sirius Black pour trois volets de la saga : «Le Prisonnier d'Azkaban», «La Coupe de Feu» et «L'Ordre du Phénix». Dans Batman, il joue le rôle du commissaire Gordon, fidèle allier de Batman, dans «Batman Begins» et «The Dark Knight» de Christopher Nolan.

En 2011, Gary Oldman reprend une dernière fois le costume de Sirius Black pour le dernier opus de la saga Harry Potter, «Harry Potter et les reliques de la mort», ainsi que celui de Jim Gordon dans le nouveau «Batman, The Dark Knight Rises». Avant de prêter sa voix au personnage d'animation, Seigneur Shen, pour Kung Fu Panda 2, l'acteur joue dans une nouvelle version du Chaperon Rouge, réalisée par Catherine Hardwicke.

Actuellement, Gary Oldman est nominé aux Oscars 2012 dans la catégorie meilleur acteur pour le film "La Taupe". En lice pour ce prix, l'acteur devra convaincre le jury face à des artistes comme Georges Clooney, Brad Pitt et même Jean Dujardin...

Le saviez-vous?

Pour le film "JFK", Gary Oldman a rencontré la veuve d'Oswald et a également questionné de nombreux théoriciens du complot pour se préparer au rôle. L'acteur a aussi été maintenu à l'écart de l'équipe du film afin qu'il reste dans son personnage sur et hors scène.

Filmographie sélective

1990 Henry & June de Philip Kaufman
1992 JFK de Oliver Stone
1993 Dracula de Francis Ford Coppola
1993 True Romance de Tony Scott
1994 Romeo is Bleeding de Peter Medak
1994 Léon de Luc Besson
1995 Ludwig Van B. de Bernard Rose
1997 Basquiat de Julian Schnabel
1997 Le Cinquième élément de Luc Besson
1997 Air Force One de Wolfgang Petersen
2001 Hannibal de Ridley Scott
2004 Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban de Alfonso Cuarón
2005 Batman Begins de Christopher Nolan
2005 Harry Potter et la Coupe de Feu de Mike Newell
2007 Harry Potter et l'Ordre du Phénix de David Yates
2008 The Dark Knight, Le Chevalier Noir de Christopher Nolan
2010 Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 de David Yates
2010 Le livre d'Eli des frères Hugues
2011 Le Chaperon Rouge de Catherine Hardwicke
2011 Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2
2012 La Taupe de Tomas Alfredson
2012 The Dark Knight Rises de Christopher Nolan

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A JOUÉ DANS