Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

HANDS OF STONE

Uppercut et combat d'acteur

Un biopic sur la carrière du boxeur panaméen Roberto Duran, son ascension vers les plus hauts sommets de la boxe. Il deviendra un véritable symbole et un acteur engagé dans la guerre opposant le Panama aux États-Unis...

On ne pourra s’empêcher de penser à "Raging Bull", à la fois en voyant la tête d’affiche et en devinant l’histoire sur la boxe. Mais rassurez-vous, il ne s'agit nullement ici d'un remake, même si l'on peut noter quand même quelques similitudes. "Hand of Stone" est l’histoire extraordinaire de cet homme, étendard de son pays en guerre, et délaissé, qui s’est battu à la fois pour son honneur et pour celui de ses concitoyens.

Le casting est impressionnant, avec un Edgar Ramirez plus tête à claques que jamais (portant extrêmement bien les costumes moulants et à pattes d’éléphant), avec également Robert de Niro (qui incarne avec brio un entraîneur sur le retour), le chanteur et désormais comédien Usher (à qui il aurait fallu un tout petit peu plus de rage pour s’approprier complètement le rôle d’adversaire emblème des États-Unis, Sugar Rey Leonard) et la splendide Ana de Armas, magnifique et resplendissante en femme de sportif.

C’est avec beaucoup d’humour et d’action que le réalisateur, le scénariste et les acteurs nous font rentrer dans la vie trépidante de ce boxeur au charisme énorme. Les dialogues sont percutants, la mise en scène explosive, et l'on est réellement plongé dans les années 70, dans ses excès, sa passion et sa musique. Un beau film d’action, où l’on ne voit pas passer les minutes, où l’on apprend un peu d’histoire américaine et panaméenne, et où les images autant que la musique nous ramènent à une autre époque.

Mélanie RellierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire