Parce qu'on en a jamais assez !

LE GARÇON ET LE MONDE

Un film de Alê Abreu
Avec

Ode cruelle à la découverte

Un petit garçon vivant au contact de la nature, découvre le foisonnement coloré de celle-ci. Bercé par l'amour de ses parents, il voit un jour son père partir pour la ville. Le manque s'installe. Et l'envie de partir à sa recherche...

Grand Prix du Festival du cinéma d'animation d'Annecy 2014, le film brésilien "Le Garçon et le monde" est un véritable feu d'artifice de couleurs et de sensation, qui sous un graphisme simple des personnages (quelques traits au fusain, des yeux en forme de fentes noires, quelques couleurs aux pastels grasses, tels un pull aux rayures rouges pour le héros...), laisse entrevoir une vision d'un monde immense et foisonnant dans lequel les âmes simples peuvent vite se perdre.

Car après la découverte enfantine d'un monde coloré, rempli d'animaux, c'est à la ville qui un jour appela son père, et au monde industriel que va se confronter cet enfant en manque d'amour. Dans son imagination, les souvenirs sont simples : son père a pris un train, dont la fumée évoquait celle d'une pipe, pour se rendre dans un autre monde. L'évocation du bonheur de l'enfance est simple et belle, dans ce film muet où les sons sont représentés par des tâches de couleur que l'on peut enfermer dans des boîtes et garder comme autant de souvenirs qui ne s'estompent jamais.

Au travers du voyage du gamin, recueilli par un homme ramassant du coton, puis entraîné dans une ville tentaculaire, c'est à l'évolution de cette dernière que l'on assiste, lieu de désordre, de pollution, la mise en scène accumulant les images pour mieux signifier l'excès de consolation. Beau et triste, "Le Garçon et le monde" fait le désolant constat d'un monde rural disparaissant au profit d'une ville déshumanisée, où les différences de richesses sont exacerbées. Une belle parabole sur l'exode rural, ponctuée de sublimes moments d'une humanité retrouvée (les retrouvailles avec la mère, un rêve d'étreinte...).

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire