Parce qu'on en a jamais assez !

FAST AND FURIOUS 9

Un film de Justin Lin

Un feu d’artifice grossier mais sans aucune limite, pour le 14 juillet !

Alors qu’il pensait pouvoir enfin vivre une vie paisible aux côtés de Letty et de leur fils, Dom Toretto se voit obligé de reprendre du service. Ceci pour affronter le pire de ses ennemis, celui qu’il connaît très bien : son propre frère…

Fast and Furious 9 film movie

Il serait presque facile de s’attendre au pire avec la saga "Fast and Furious" portée par Vin Diesel. Mais ce serait renier le sursaut qualitatif observé depuis le cinquième épisode, et notamment le chef d’œuvre en son genre (n’ayons pas peur des mots) qu’était le septième volet, dont le tournage avait été marqué par le décès brutal de sa star, Paul Walker. Nous sommes désormais quelques années plus tard, le deuil a fait son temps, et si les réflexions sur la famille sont toujours au cœur de cette série vrombissante, l’ambition esthétique et scénaristique a été quelque peu délaissée au profit d’un spectacle toujours plus grandiose. À ce titre, si vous pensiez avoir tout vu après des courses de voitures guidées à distance, des affrontements sur la glace, des bolides en chute libre, des hélicoptères et même des sous-marins, "Fast & Furious 9" réussit l’exploit d’aller au-delà (on ne spoilera rien pour conserver cet effet de surprise tellement jouissif).

On pensait Dom Toretto, rangé des bagnoles, profitant de sa femme et de son fils sans se soucier des tracas qui agitent le monde. Erreur ! La montagne de muscles est toujours prête à sortir son marcel blanc et ses cabriolets lorsque le devoir l’appelle. Qui plus est lorsque la menace porte le même patronyme. Car c’est bien à son frère qu’il va devoir faire face. Et le combat promet d’être grandiloquent. Si tout souci autre que nous en mettre plein les yeux en termes de spectaculaire a été abandonné par Justin Lin, il faut reconnaître qu’en termes d’explosivité, de cascades et de rythme, on en a pour notre argent. Le simple fait d’avoir imaginé John Cena et Vin Diesel au sein d’une même fratrie a quelque chose de réjouissant, mais quand le réalisateur en a profité pour y ajouter tout le faste et les excès de la saga, le plaisir (certes coupable) est réel. Divertissement par excellence, "Fast and Furious 9" ne recherche que l’extase et l’ahurissement du public. Et à ce petit jeu, la famille Toretto a une nouvelle fois réussi son coup.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire