avec ou sans moustache

EN CAVALE

Un film de Anne Fletcher

Un buddy movie excentrique au féminin

Fille d’un officier de police respecté, Rose Cooper a suivi les pas de son père. Bavarde, rentre-dedans, rigoureuse voire procédurière, elle s’avère plutôt maladroite… et fatigante pour ceux qui la côtoient ! Elle se voit alors confier une mission : dans l’attente d’un procès, elle doit protéger Daniella Riva, l’épouse d’un caïd de la drogue, elle aussi bavarde mais plutôt du genre superficiel, vulgaire et désinhibé. Entre la jeune Texane et cette pulpeuse Latino, l’entente ne va pas être évidente...

Sortie en VOD le 30 décembre 2015

Tout commence sous les meilleurs auspices, avec une présentation séduisante de l’enfance et l’adolescence du personnage principal dans la voiture de police de son père, suivie d’une scène de course-poursuite décalée pour introduire, avec efficacité et surprise, le caractère de Rose devenue adulte et policière. Rapidement, les situations et dialogues jouent sur les apparences et, sous couvert de comédie, posent notamment la question de la place d’une femme dans la police tout en interrogeant les stéréotypes de genre en matière de comportement ou d’habillement.

On peut arguer que l’ensemble manque de finesse, optant pour un humour à base d’excentricités, de hurlements réguliers, de gaffes parfois faciles et prévisibles, ou de gags assez lourdingues qui ressemblent plus à des sketchs improvisés d’émission télé. On flirte avec les films des frères Farrelly sur certains aspects, par exemple quand il s’agit de provoquer des réactions grotesques de certains personnages masculins, lorsque les héroïnes prennent le prétexte des menstruations ou de leur supposé lesbianisme pour leur échapper. Mais l'extravagance est assumée de bout en bout, ce qui empêche de se poser la question de la crédibilité, franchement accessoire dans ce genre de long métrage, qui allie film de poursuite, film de mafia, buddy movie et comédie policière.

De façon discontinue, le film parvient à proposer des situations où l’humour fait vraiment mouche, comme la scène de la supposée « levure » lorsque la voiture est percutée par un camion, suivie de celle de l’achat de vêtements, ou encore celle dans le car de tourisme senior. Les principaux atouts résident dans l’exploitation des différences entre les deux personnages (qui s’avèrent aussi complémentaires en étant tour à tour perspicaces) et surtout le caractère de Rose Cooper. Notons que le film semble avant tout guidé par la volonté d’offrir un rôle sur mesure à Reese Witherspoon (qui est coproductrice) afin qu’elle exploite son talent comique. Et il faut avouer que, sur ce point, "En cavale" ne loupe pas la cible : on sent que l’actrice s’éclate et cela donne envie de la voir plus souvent dans ce genre de rôle.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire