Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

DRAGON ROUGE

Un film de Brett Ratner

POUR: Niveau +3 - Flippant

Le Docteur Lecter a été arrêté alors qu'il s'apprêtait à assassiner un jeune agent du FBI. Ce dernier revient lui demander conseil pour mieux cerner l'identité d'un tueur en série qui met des bris de verre dans les yeux de ses victimes…

Le nouvel opus de la série du 'Silence des agneaux' n'a certes pas l'esthétique glacée et calculée d' " Hannibal ", et ne procure pas non plus un effroi équivalent à la découverte du personnage de Lecter comme dans " Le Silence des agneaux ". Cependant cette 'préquel' au fameux silence évite habilement le côté gore du second, suggérant de manière plus classique les méfaits culinaires du fameux docteur en psychiatrie.

On retrouve donc avec plaisir la classe morbide du personnage auquel Anthony Hopkins prend toujours autant de plaisir à donner vie et cynisme. On découvre ici ses manipulations et astuces, gardées secrètes dans le premier opus, et le duel avec Edward Norton, n'en est que plus savoureux. D'autant que le nouveau tordu de service (Ralph Fiennes) est rendu beaucoup plus ambiguë, mêlant charme, candeur et puissance ténébreuse. Face à lui, Emilie Watson rayonne de fraîcheur, en ingénue aveugle.

Un bon cru donc, qui fait vite oublier le premier degré d'Hannibal et revient donc vers machinations, jeu d'échec et meurtres rituels, qui relèguent les nombreux sous-produits de ces dernières années aux oubliettes.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

CONTRE: Un remake pas vraiment nécessaire

Dragon rouge n'est pas la suite d'Hannibal de Rydley Scott, mais l'épisode 1 de cette trilogie, déjà adaptée au cinéma par l'excellent Michael Mann sous le titre de " Sixième Sens ". On retrouve ici le docteur cannibale, plus jeune, enfermé dans sa cellule. Il va aider un jeune agent du FBI (Edward Norton), en l'occurrence celui qui l'a mis sous les verrous, à mettre la main sur un mystérieux psychopathe hanté par l'image d'un 'dragon' qui le pousse à massacrer des familles… Au vu de la qualité de " Hannibal " de Ridley Scott, on pouvait s'attendre encore à un grand moment de bonheur.

Mais il n'en est rien, le réalisateur Brett Ratner (Rush Hour 1&2 ,il fallait pas s'attendre à des miracles!), s'est contenté de calquer la mise en scène instaurée par J.Demme dans " le Silence des agneaux ". Cependant , dix années se sont écoulées, avec un grand nombre de thriller sur les écrans, et Dragon Rouge n'a donc rien d'innovant, si ce n'est un manque de rythme certain. En effet, on s'ennuie et on a le temps pour se remémorer les précédents épisodes qui étaient, eux, vraiment jouissifs!

L'excellente distribution est sous employée et seul le formidable Ralph Fiennes arrive à tirer son épingle du jeu. De plus, le film n'a rien à voir avec le roman de Thomas Harris dont il est (très librement) adapté. Dragon Rouge est donc un épisode qui vient entacher la trilogie du Silence des agneaux, et c'est fort dommage!

Arnaud CurtEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire