Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

LA DEUXIÈME ÉTOILE

Manque de souffle

La famille de Jean Gabriel retourne de nouveau aux sports d’hiver pour les vacances de Noël. Les ados traînent quelque peu des pieds pour venir. Mais deux invités surprise vont quelque peu divertir le séjour…

Lucien Jean-Baptiste signe ce second opus contant des vacances familiales à la montagne. Il réalise ici une comédie familiale bon enfant et bienveillante. Il joue sur les mélanges intergénérationnels et le challenge visant à gagner un concours des tribus. Le réalisateur s'amuse de différentes références cinématographiques pour enrober son récit. Le scénario manque cependant d'inspiration, et on tombe de temps en temps dans une certaine lourdeur. On regrettera ainsi une forme de nonchalance présente dans cette "Deuxième étoile" qui s'étiole un peu.

La confrontation des familles ainsi que les frictions internes peinent à maintenir le récit. Des pistes scénaristiques sont laissées de côté et des personnages secondaires ne sont pas assez exploités. Lucien Jean-Baptiste ainsi se focalise trop sur le personnage de Firmine Richard, qui malheureusement en fait trop, alors qu’il aurait pu s’appuyer sur la fougue des adolescents pour apporter du sang neuf au film. Au final, la déception se ressent car les embûches successives ne tiennent pas. Cette "Deuxième étoile" ne resplendit pas comme sa consœur d’il y a 8 ans. L'énergie et l'ambiance bon enfant de ce film de Noël font tout juste passer un moment divertissant aux petits et grands.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire