Banniere-Berlinale-2019

DEMAIN

Un film de
Avec

L’Homme est un atout pour lui et la planète

Ils n’ont pas chômé nos aventuriers, affolés par une terrible étude américaine qui prédit le pire pour nous pauvres humains – enfin surtout pour nos descendants – puisqu’en 2100 l’humanité sera confrontée à une crise telle que sa survie sera engagée, un peu comme cela avait été théorisé pour le peuple de l’île de Pâques… Mais rassurez-vous, nos aventuriers en ont marre des films catastrophes et ils ont décidé d’inverser cette tendance « armageddonesque » pour positiver et clamer comme cette enseigne de la grande distribution : j’optimisme ! Caméra à l’épaule et micro sur une perche, ils sont partis à la rencontre d’une foule de personnalités réparties sur dix pays et trois continents, et qui se battent avec leurs armes bien à eux pour rendre la Terre plus belle et plus durable.

Et surprise, l’équipe française ne s’est pas arrêtée aux seules solutions écolo-centrées mais a déployé son inventaire à la Prévert sur les thèmes de l’économie, l’éducation ou encore la démocratie. Chapitre après chapitre, le métrage prend bien soin de lier chaque partie par des transitions qui nous convainquent de leur interaction. Mais cette nécessaire prise de conscience est-elle réalité aujourd’hui ? Certainement. Donne-t-elle des résultats autres que locaux ? On est moins catégorique tant les exemples étudiés ne sont que des solutions éclatées aux quatre coins de la planète, isolées les unes des autres, prouvant qu’il manque certainement encore le plus important : que nos politiques au plus haut niveau les rassemblent, les portent et les fassent vivre ensemble.

Néanmoins, voir tous ces Anglais planter légumes et céréales dans les moindres recoins de leur commune, ces fermes péri-urbaines apporter des denrées aux habitants d’un Détroit sinistré, ce chef d’entreprise « écolonomiser » avec ses salariés, ces villes avoir leur propre monnaie pour pousser à la consommation locale, ce maire indien favoriser la mixité entre les castes et le travail partagé entre les villageois, on se rend compte que, finalement, aider la Terre à mieux se porter, c’est aussi aider l’Homme à mieux se connaître, à mieux s’accepter et à mieux vivre ensemble. Et si on avait trouvé là un moyen de rendre le monde meilleur, plus pacifiste ? Une bien belle leçon que ce documentaire éclairé nous enseigne. "Demain" ne nous incite pas seulement à changer nos habitudes de consommation – comme manger moins de viande et acheter bio –, il nous invite à l’action, à regarder plus loin, à partager avec les autres et à nous unir pour être plus forts.

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire