Parce qu'on en a jamais assez !

BIENVENUE CHEZ LES ROZES

Un film de Francis Palluau

Ames bien-pensantes s'abstenir

Deux évadés de prison prennent en otage une famille parfaite en apparence. Mais les rôles s'inversent et ils se retrouvent malgré eux embarqués dans une spirale infernale…

Une gentille famille, c'est l'image première que nous renvoie les Rozes. Madame (Carole Bouquet) travaille dans une institution pour autistes, monsieur (André Wilms) est caviste, et leurs deux enfants adorés, respectivement danseuse et lycéen modèle ; Jusqu'à ce qu'un événement inhabituel vienne perturber leurs vies : deux évadés de prison (Loránt Deutsch et Jean Dujardin) s'installent chez eux et les prennent en otages.

Le film nous donne à partir de là à découvrir que cette famille parfaite n'attendait que cela pour donner cours à ses penchants véritables et à ses vices… Francis Palluau signe ici son premier film, après avoir réalisé pour la télévision… Expérience réussie : de belles couleurs, une distribution sans faute avec, notamment, l'apparition de Yolande Moreau (Les Deschiens), et un humour noir, parfois même cruel.

Le scénario est bien construit, les dialogues savoureux. " Bienvenue chez les Rozes " vous mènera pendant une heure et demie dans cette histoire un peu tordue, mais pas si loin de la vérité : il suffit d'un grain de sable dans le mécanisme pour découvrir le vrai visage des gens derrière le masque de l'apparence. La conclusion que l'on peut tirer de cette fable : la perfection cache souvent quelque chose.

Chloé FigueresEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire