Bagniere comedies_confinement-04

BALLES DE FEU

Un film de Ben Garant

Kung-fu raquette !

Un ancien grand espoir du ping-pong est recruté par la CIA pour une mission classée top-secret : infiltrer un tournoi mondial et affronter Fang, un redoutable joueur se trouvant accessoirement être le chef de la mafia locale…

Et voilà une comédie américaine qui est au cinéma ce que « les feux de l'amour » sont aux cafés philo, une anti-thèse (une synthèse diraient les amateurs de substances illicites il paraît!) dans la grande veine des films parodiques et non -sensiques, dans le style et le sujet.

Donc en mélangeant le film d'espionnage, le film de kung-fu et la grosse comédie bien grasse avec ses personnages hystériques qui n'arrêtent pas de tomber, les scénaristes ont tenté de rééditer l'exploit d'un « Austin Powers », en encore plus barré ! L'idée de base de ce « Balle de Feu » avait donc de quoi plaire à un public. Mais voilà, l'alchimie ne se fait pas, la faute à des gags trop lourds, à un décalquage trop évident d' « Opération Dragon » et à des personnages caricaturaux et sans aucune épaisseur. Le scénario s'étiole rapidement, tandis que les gags se cachent derrière une forêt de grimaces.

Dommage, car situer ces combats dans l'univers du ping-pong était une bonne idée, relayée d’ailleurs par des effets spéciaux honnêtes et inventifs. Et voir Christopher Walken en sosie de Fu Manchu titillait l'intellect du spectateur averti. On retiendra donc seulement quelques moments drolatiques avec notamment une scène d'affrontement entre le héros bedonnant et une jeune asiatique virtuose de la raquette qui semble avoir très mauvais caractère ! En fin de compte, une comédie lourde, beaucoup trop pour une petite balle si légère !

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire