Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

BABY PHONE

Un film de Olivier Casas

Soirée casse-noisettes !

Lors d'un dîner, une soirée s'envenime à cause des révélations entendues au travers du baby-phone de la chambre du bébé. Les invités ne sont en fait pas au bout de leur surprise…

Pour son premier long métrage, Olivier Casas s'essaye à la comédie grinçante façon "Le Prénom" d’Alexande de La Patellière et Matthieu Delaporte. Dans ce huis clos, il confronte amis et famille entraînés par Pascal Demolon, Medi Sadoun et Lannick Gautry, deux comédiens qui se retrouvent dans un nouveau film de bande après "Les Françis" de Fabrice Begotti. Et dans la même veine que leurs précédents exploits, ces deux-là renouent à nouveau avec la comédie de boulevard plutôt sensible et jouissive, ici gratinée avec son déluge de révélations grinçantes.

Les intentions sont donc bien là, mais au final, on regrettera que le film ne comble pas toutes nos attentes. Ainsi, le comique de répétition finit par plomber le film. D’autre part, l'humour certes caustique manque cruellement de finesse et tombe assez rapidement dans la vulgarité. En outre, on pourra s’indigner que le scénario n’ait pas une vraie trouvaille pour renouveler le genre et qu’il se repose trop sur ses lauriers, devant trop conventionnel. Cette soirée où on lave son linge sale entre amis pâtit de la concurrence de grandes comédies françaises.

Louons, toutefois, son énergie débordante et son rythme plutôt soutenu. Les personnages interprétés par Pascal Demolon et Medi Sadoun sont également remarquables et apportent une vitalité bienvenue dans ce champ de bataille où les questions de couple, d'amitié et de famille fusent. Dommage donc que le déjà-vu prime sur cette comédie qui ne manque pas de charme.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire