Banniere_Festival_Lumiere_2020

ALI

Un film de Michael Mann

Décevant

La vie du champion du monde de boxe, entre politique, religion et déboires financiers…

Si on saluera volontiers la performance de Will Smith, physiquement transformé dans le rôle de Mohammed Ali (Cassius Clay), on avouera qu'il ressemble par moment plus à Denzel Washington qu'au sportif lui même.

En voulant retracer uniquement 10 ans de la carrière du champion, Michael Mann se fourvoie et nous entraîne dans une biographie sans âme, où il réussit même à faire paraître son personnage antipathique. L'étalage de ses hésitations, sa verve, son côté prompt au spectacle et à la provocation, contrebalance peu une fausse innocence, manipulée par des fanatiques religieux plus intéressés par l'argent que par Allah, ni un certain mépris des femmes.

Où est la réalité ? Où est la fiction ? C'est bien là le problème majeur du film : à trop vouloir donner des bribes de repères politiques ou sociaux (Malcolm X, le Zaïre, l'apartheid américain…) et à vouloir se concentrer quasi uniquement sur les enjeux liés aux combats de boxe, Mann finit par perdre le spectateur dans un dédale de longueurs, d'imprécisions et de symbolique.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire