Banniere-Berlinale-2019

ALBUM DE FAMILLE

Humour (très) noir

Un couple turc incapable d'avoir un enfant, décide d'adopter. Mais cela ne doit pas se savoir. Le déshonneur n'étant jamais loin, ils décident de créer un faux album de famille, souvenir de grossesse comme d'accouchement...

Présenté à la Semaine de la critique de Cannes 2016, Album de famille est un film turc, qui au travers de la peinture volontairement décousue d'un couple ne pouvant avoir d'enfant, réalise aussi en arrière plan, un portrait au vitriol du pays. Avec un humour noir réjouissant, la description même des deux époux n'est pas très flatteuse. Lui est professeur,totalement dépassé par ses élèves, elle, travaille dans des bureaux, où étrangement tout le monde dort. Entre l'épisode du choix du bébé, qui révèle un racisme latent, ou celui au commissariat, où les fonctionnaires ne parlent que football et immobilier, ce sont la déliquescence de l'administration et la corruption qui sont dépeintes en toile de fond.

La mise en scène de Mehmet Can Mertoglu, si elle séduit au début par une modernité presque décalée, en finit par être un peu trop voyante, à force de variations dans les effets. Entre les longs plans fixes, des travellings ou plongées inspirées (la vision des élèves ou le parcours dans les bureaux), viennent heureusement s'intercaler quelques symboles de tendresse et de protection (le plan zénithal sur le couple alité entourant son enfant. On attend donc son prochain film avec une certaine curiosité.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire