Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

NEWS

Festival

Festival de Venise 2022 : "Love Life", chronique familiale japonaise d'une grande finesse

8 septembre 2022
Festival de Venise 2022 Impression 11 Love life
© 2022 Love Life Film Partners – Comme des cinémas, Fourni par la Biennale de Venise

Compétition
LOVE LIFE
de Kôji Fukada
avec Fumino Kimura, Kento Nagayama, Atom Sunada...

Notre première impression sur le film :

C’est en choisissant en partie le hors champs que Kôji Fukada, auteur de "Harmonium" et "L’infirmière", évoque le décès de Keita, petit garçon à la mémoire impressionnante, fils du premier mari de Taeko, alors que son mari Jiro et elle célèbrent les 65 ans du grand père. Avec délicatesse, il souligne également le manque incommensurable qui en découle, faisant apparaître à l’écran les pieds de l’enfant, comme s’il courait encore dans l’appartement. Mais en plein enterrement débarque le père de l’enfant, SDF muet, effondré, qui gifle la mère puis se frappe le visage violemment. Se permettant ainsi quelques effusions à la hauteur du drame, c’est ensuite dans le non-dit, la douceur et la bienveillance que va se construire le reste de ce récit, aussi complexe que finement écrit.

Car il sera ici question non seulement de manque vis-à-vis de l’enfant, mais aussi vis-à-vis des êtres que chacun, mari comme femme, ont laissé sur leur chemin. Jouant légèrement sur le mystère autour des raisons de la disparition de l’ex-mari, mais aussi sur la nature de la relation du mari actuel avec une de ses collègues ne s’étant pas rendue à leur mariage, le formidable scénario de "Love Life" érige le souvenir en mausolée, tout en montrant que la vie peut prendre à chaque instant bien des chemins. Un candidat très sérieux au prix du meilleur scénario samedi soir.

Voir la bande annonce du film "Love Life" (vo japonais et coréen) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :