NEWS

Festival

Festival de Gérardmer 2015 : "Tusk", le film le plus délirant du festival et "At the devil’s door", très bon film de possession

31 janvier 2015

TUSK
de Kevin Smith
avec Michael Parks, Justin Long, Haley Joel Osment...
Hors compétition

Voilà peut-être le film le plus délirant de cette édition 2015 ! Continuant sur la lancée de son génial "Red State", Kevin Smith livre cette hallucinante comédie de « morse » qui voit un jeune podcasteur égocentrique et irritant aller interviewer un vieux reclus souhaitant lui raconter sa vie mouvementée. Dès lors, le récit prend une tournure totalement inattendue, dont il serait criminel de dévoiler la teneur. Mais soyez prévenu que dans ce film totalement barré, très bavard et trash, on y croise, entre autres joyeusetés folles dingues un inspecteur québécois étrange, un Michael Parks incroyable de folie furieuse et maîtrisée à la fois, et un combat de catch des plus… inattendus ! Sacré Kevin !

AT THE DEVIL’S DOOR
de Nicholas McCarthy
avec Catalina Sandino Moreno, Naya Rivera, Ashley Rickards...
Hors compétition

Le film de possession revenant régulièrement sur le devant de la scène, voici donc le bien sympathique "At the Devil’s Door", second long-métrage du jeune et talentueux Nicholas McCarthy. Bien que manquant concrètement d’originalité dans sa gestion des tenants et aboutissants du genre (avec pas mal de clichés), le film, formellement sublime, se permet de dynamiter régulièrement son récit par le biais d’idées visuelles réjouissantes (les apparitions du démon en arrière-plan) et de trouvailles scénaristiques relançant constamment la narration. Film fantastique au féminin d’une élégance rare, "At the Devil’s Door" contourne avec habilité ses aspects les plus répétitifs, et parfois un brin énervants. À découvrir.

Frederic Wullschleger Envoyer un message au rédacteur