Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2016 : Bellocchio et les traumatismes de l'enfance

14 mai 2016

Compétition
FAIS DE BEAUX RÊVES
(Fai Bei Sogni)
de Marco Bellocchio
avec Barbara Ronchi, Bérénice Bejo, Dario Dal Pero, Guido Caprino, Nicolò Cabras, Valerio Mastandrea...

C'est Marco Bellocchio qui a eu l'honneur de faire cette année de faire l'ouverture de la Quinzaine des réalisateurs. À la suite de la remise du Carrosse d'Or à Aki Kaurismaki (le cinéaste était absent, car en tournage au Groënland) par les présidentes de la SRF, Céline Sciamma et Catherine Corsini, il est venu présenter son nouveau long métrage, « Fais de beaux rèves ». Centré sur un personnage d'enfant dont la mère complice disparaît soudainement, laissant un grand vide qui hantera l'homme jusque dans sa vie d'adulte, le film aborde traumatisme et secret de famille, non sans emphase.

Autour du manque affectif, du refus du deuil, Bellocchio réussit cependant quelques belles scènes, jusqu'à ce que ce son récit, alternant d'abord présent et passé, se concentre non plus sur l'enfant, mais sur les errances d'un adulte en manque d'équilibre. Malgré la prestation de Valerio Mastrandrea, la deuxième partie du film s'avère relativement indigeste, s'étalant en longueur et en scènes convenues. Une ?uvre tragique et nostalgique qui ne convainc donc pas totalement.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur