Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

NEWS

Festival

Festival de Berlin 2020 : "Le sel des larmes", Garrel anecdotique sur l’émergence de l’amour

23 février 2020
Festival de Berlin 2020 impression 07 Le sel des larmes image
© Rectangle Productions - Close Up Films

Compétition
LE SEL DES LARMES
de Philippe Garrel
avec Logann Antuofermo, Oulaya Amamra, André Wilms, Louise Chevillotte, Souheila Yacoub…

Le moins que l’on puisse dire est que le dernier Philippe Garrel aura été reçu assez fraîchement ici. Petite bluette superficielle, ne traitant ni vraiment de la quête de l’alter ego en amour, vendue à grand renfort d’une voix-off explicative, ni du rapport au père, "Le sel des larmes" s’imprime cependant une nouvelle fois dans un très élégant noir et blanc.

Il faut dire que malgré les efforts de Logann Antuofermo, tout à fait crédible dans le rôle, son personnage principal manque cruellement de caractérisation, se laissant aller au fil des rencontres, en fonction de son envie ou de sa lâcheté. Ni vraie souffrance dont on aurait exprimé les larmes, ni contact substantiel avec ce père respecté, interprété avec tact par André Wilms, ne sont au programme. Le film se regarde certes sans déplaisir, comme un vieux roman photo, clairsemant ça et là quelques bons mots ou réflexions paraissant d’un autre temps, qui semblent échapper au public pétrifié par l’absence d’enjeu véritable.

Voir la bande annonce de "Le sel des larmes" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :