Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

NEWS

Festival

Festival de Berlin 2020 : "Last and first Men", un voyage qui vaut le détour

27 février 2020
Festival de Berlin 2020 impression 20 documentaire Last and first men image
© Sturla Brandth Grøvlen

Berlinale Special
LAST AND FIRST MEN
documentaire
de Jóhann Jóhannsson
avec la voix de Tilda Swinton

C’est en filmant des monuments ou sculptures en béton ou métal, constituant des mémoriaux de guerre de l’ex-Yougoslavie, que l’islandais Jóhann Jóhannsson, décédé en 2018, a construit, en l’accompagnant d’une musique à la fois aérienne et ample, une sorte d’Odyssée de l’humanité dans l’espace. Réfugiée sur Neptune, avec d’autres espèces, depuis des millions d’années dans le futur, celle-ci s’adresse à nous (par la voix de Tilda Swinton) alors qu’elle se prépare à affronter une nouvelle extinction.

Le mariage des mots, clairement et sobrement énoncés par l’actrice, et d’images noir et blanc qui tirent partie de la moindre ombre ou forme apparaissant dans le brouillard, la moindre fissure, soudure ou coulure de ces formes semblant venir d’autres civilisations, génère une ambiance hors du temps, qui captive. Un voyage que l’on recommande forcément, à voir sur très très grand écran.

Voir la teaser de "Last and first men" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :