Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival d’Annecy 2022 : l’engrenage de la haine dans "Unicorn Wars"

20 juin 2022
Festival d'Annecy 2022 - impression 10 - Unicorn Wars
© Abano Producions - Uniko Estudio Creativo - Autour de minuit - Schmuby Productions

Compétition
UNICORN WARS
de Alberto Vázquez
avec les voix de Jon Goiri, Ramón Barea, Maribel Legarreta, Itxaso Quintana, Manu Heras, Jaione Insausti, Kepa Cueto...

Notre première impression sur le film :

Fable en partie écolo et clairement anticléricale, "Unicorn Wars" d’Alberto Vázquez était l’un des films les plus attendus de ce 46e Festival d’Annecy. Son auteur a en effet été primé pour le court métrage "Decorado"en 2016 et avait fait sensation avec la noirceur assumée de son premier long "Psiconautas" (Goya du meilleur film d’animation en 2017). Étendant ici l’univers de l’un de ses courts métrages ("Sangre de unicornio", 2013) l’auteur développe un univers bien à lui, à la beauté picturale indéniable, et aux personnages belliqueux déroutants, puisqu’il s’agit de petits ours, lorgnant clairement, étrange mélange de Bisounours (même l’arc en ciel est là) et de "Happy Tree Friends" (leur imagination pour trucider leur voisin est sans équivalent.

Si on se régale des petits détails (talisman en forme de cœur, obsession des oursons pour la beauté, pics anticléricaux…), des références cinématographiques ou culturelles (Dark Vador, "Princesse Mononoké"…), des passages les plus délirants, qu’il s’agisse de massacres ou d’hallucinations, le scénario de l’ensemble s’avère par moments un peu déroutant. Reste un don particulier pour le cynisme, un auteur qui n’a pas froid aux yeux, s’amusant à dégommer mythes et images, tout en jouant d’un savant mélange entre codes du film de guerre (« une bonne licorne est une licorne morte ») et du film pour enfants (grand yeux innocents, forêt enchantée…).

Voir le teaser du film "Unicorn Wars" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :